Saint Pierre de Tarentaise, évêque

Fêté le 8 mai.


Né en 1102, il entre vers ses vingt ans, avec son frère, au monastère de Bonnevaux en Dauphiné ; en 1132, il est envoyé fonder Tamié dont il fut le premier abbé ; c'est le printemps cistercien.
Dix ans plus tard, il doit accepter l'archevêché de Tarentaise.
Sa réputation le fait appeler au loin pour pacifier des querelles, par exemple pour arbitrer des procès de l'abbaye de Saint-Oyan, dès 1157 ; sa venue y attire la grande foule, qui raconte ses miracles.
Il soutient encore la résistance cistercienne au schisme de Frédéric Barberousse, spécialement dans notre province dont cet empereur est aussi le comte influent.
Au cours d'un voyage, après une halte à Dammartin, il meurt en 1174 à Bellevaux, premier monastère cistercien comtois.
Comme le Pape vient juste de se réserver les causes de canonisation, la Vie de Pierre, écrite par l'abbé d'Hautecombe, prend place dans le dossier officiel qui aboutit à sa canonisation en 1191.

Extrait du "Propre du diocèse de Saint-Claude"

   
   

Abbaye Notre-Dame de Tamié (73)

   
OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet