Saints Simon de Crépy, Just et Hymetière moines et ermites

Fêtés le 5 octobre.


Simon naît vers 1048 à Crépy, dans la famille comtale de Valois ; il devient lui-même comte de cette terre illustre et convoitée, et s'efforce d'y établir la paix.
Dédaignant les beaux partis qui s'offrent à lui, il comble de largesses les pauvres et les monastères, puis en 1077 se fait moine à Saint-Oyend.
Attiré vers un " désert " plus profond, il se retire près de la source du Doubs, au lieu qui deviendra Mouthe.
Mais sa qualité le fait employer, même par le pape Grégoire VII, pour des missions de paix, ce qui explique qu'il meurt à Rome vers 1082.

De saint Hymetière, nous ne savons pratiquement rien, sinon qu'il était mentionné au 31 juillet par le martyrologe de Condat.
La tradition y disait qu'il avait vécu, et reçu sa sépulture, dans le petit monastère - cellula - qui porte son nom, qu'un diplôme de Charles le chauve restitue en 861 à Saint-Vincent de Mâcon, et dont l'église du XIème siècle atteste l'influence de grands édifices romans du val de Saône (Tournus)

Sur saint Just, nous sommes encore moins renseignés ; il figurerait au 7 juillet dans un martyrologe.
Il est l'un des simples moines d'une époque ancienne dont Condat ait gardé le souvenir ; une tradition y plaçait sa vie au VIème siècle.

Extrait du Propre du diocèse de Saint-Claude

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet