Sainte Colette, vierge

Fêtée le 6 mars.


Une des saintes anciennes sur qui nous sommes le mieux renseignés.
Née à Corbie en 1381, elle cherche sa voie avec une ténacité tâtonnante, jusqu'à vivre en recluse pendant trois ans.
Quand elle a découvert sa vocation - réformer l'ordre franciscain parfois attiédi - elle obtient du pape d'Avignon, Benoît XII, le mandat indispensable
Elle groupe ses premières compagnes, sans doute au château de Frontenay ; puis réforme les clarisses de Besançon, fonde Auxonne, Poligny en 1415, institue ou remet en ordre vingt couvents de moniales et sept de Cordeliers, dont celui de Dole.
Voyageuse et mystique, énergique et pauvre, la "petite ancelle de Notre Seigneur", dans un temps troublé (guerre de Cent ans, Grand schisme) rayonne sur les grands, les religieux et les humbles.
Elle meurt à Gand le 6 mars 1447; le couvent de Poligny, son préféré, conserve pieusement son corps depuis 1783.

Extrait du "Propre du diocèse de Saint-Claude"

   
   

Statue de sainte Colette : monastère des Clarisses à Poligny

   
OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet