Dans les forêts de Sibérie

Dans les forêts de Sibérie
Sylvain Tesson
Gallimard, 267 pages

 



Il y a plusieurs façons de lire ce fabuleux récit signé Sylvain Tesson, expérience inédite de six mois passés, seul, dans une cabane au bord du Lac Baïkal. Par exemple se laisser bercer par ce quotidien au contact de la nature dans son état primitif, ces heures passées à pêcher, à couper du bois de chauffage, à écrire et à lire dans sa cabane. Par exemple apprécier le temps partagé avec Igor et Sacha, autres sauvages sibériens, à deviser comme on peut dans un charabia franco-russe en avalant force vodkas. Et puis on peut, comme je l’ai fait, apprécier tous ces aphorismes, ces leçons de vie, que S. Tesson distille au fil des pages. Sachons les apprécier, qu’ils illuminent notre journée : « La pluie a été inventée pour que l’homme se sente heureux sous un toit. » « La contemplation, c’est le mot que les gens malins donnent à la paresse pour la justifier aux yeux des sourcilleux qui veillent à ce que ‘chacun trouve sa place dans la société active’ ». « La vie de cabane est peut-être une régression. Mais s’il y avait progrès dans cette régression… »

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet