Pastorale des personnes en situation de handicap PPH



Adeline LEBLOND
Responsable diocésaine
Maison du diocèse
21 Rue Saint-Roch
39800 Poligny
06-85-32-26-67
pph@eglisejura.com


La Pastorale des Personnes Handicapées (PPH) a été créée par les évêques de France en 2007. Cette création s’inscrit dans l’élan initié, pour toute la société, par la loi "Handicap" de 2005 qui s’appelle "Loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées"


Avant la PPH, dans notre diocèse, il existait le SCEJI (Service Catholique de l’Enfance et de la Jeunesse en difficulté). Le SCEJI travaillait en étroite relation avec la PCS (Pédagogie Catéchétique Spécialisée). Ils ont conduit ensemble de nombreux projets au service des jeunes porteurs d’un handicap. De plus, depuis 1968, des adultes handicapés travailleurs en CAT (Centre d’Aide par le Travail) avaient créé des équipes JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) et ACO (Action Catholique Ouvrière)..

La création de la PPH en 2007 montre le souci que les évêques portent pour toutes les personnes en situation de handicap. Ils ont souhaité un service qui s’adresse à tout les types de handicap et à tous les âges de la vie s’inscrivant dans des concepts tels que le "projet de vie" et le "décloisonnement" en favorisant la solidarité entre les handicaps.



En 2016, un événement fondateur a réuni 400 personnes en situation de handicap de toute la France et leurs accompagnants : avec un handicap, passionnément vivants ! Ce temps fort se voulait préparer et animer par des personnes handicapées. Parmi les interventions phares, il y avait celles de Jean-Christophe Parisot de Bayard et de Philippe Pozzo di Borgo. Cette rencontre devait nous permettre d’oser dire qui nous sommes et ce que nous souhaitons réaliser.

La mission de la PPH s’articule autour de 3 axes :

Inclusion – Compagnonnage – Partenariat/Transversalité

Concrètement, dans le Jura, la PPH œuvre pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’Eglise et dans la société.


Elle se met à l’écoute des besoins, demandes et attentes des personnes handicapées, de leurs proches ou des professionnels des secteurs social et médico-social.
A partir de là, elle construit des projets inclusifs avec les personnes handicapées et des partenaires. Elle peut organiser des activités « support » pour favoriser la rencontre et l’échange. Ces activités peuvent être culturelles ou sportives, des séjours adaptés (week-end ou semaine) … L’essentiel étant que les personnes handicapées puissent mettre en œuvre leurs talents et trouver leur place dans l’Eglise et dans la société.

Parmi les partenaires privilégiés de la PPH, il y a la pastorale de la santé, la PCS et des mouvements comme Foi et Lumière, l’Arche en Pays Comtois et la FCPMH (Fraternité Chrétienne des Personnes Malades et Handicapées).

La dimension spirituelle peut se vivre à travers des groupes de partage d’amitié et de vie chrétienne, des pèlerinages adaptés ou des temps forts comme la Fête de la Vie.


Pour comprendre un peu plus ces trois axes, voici ce que dit le document "REPERES POUR UNE PASTORALE DES PERSONNES HANDICAPEES" d’octobre 2019 :

« 1 – L’INCLUSION

Une société inclusive est une société où tous les membres quels qu’ils soient sont constitutifs de cette société. C’est une notion très dynamique qui dépasse le simple accueil des personnes : par le passage du dehors au-dedans, c’est tout le groupe qui est amené à changer. La Pastorale des Personnes Handicapées joue un rôle de lien, d’éveilleur, de veilleur.

L’enjeu est que toute l’Eglise tende à devenir toujours plus inclusive : sur le plan de l’accessibilité et en toutes ses propositions de célébrations, d’engagements, de services.

Elle a à développer le « être avec » et le « vivre avec », la prise en compte des personnes, de leurs capacités à prendre la parole, à s’exprimer, à devenir témoin, à s’engager de multiples manières dans la communauté Eglise : devenir acteurs et auteurs de projets.

Pour notre Eglise, l’inclusion est un enjeu d’incarnation. Elle est le respect du CORPS que nous formons où chaque membre est à honorer (I Cor 12, 1-31).

2 – LE COMPAGNONNAGE

Le compagnonnage est écoute et présence d’Evangile aux personnes à tous les âges de la vie et quel que soit le handicap, à ce qui fait leur vie, leur environnement familial, social, professionnel…, avec une attention particulière aux établissements médico-sociaux, aux professionnels et aux nouveaux modes d’habitats.

Ce compagnonnage humain, spirituel et religieux se vit dans un donner-recevoir qui ouvre à l’expérience du Salut. Il s’appuie sur le projet de vie de la personne handicapée. […]

3 - LE PARTENARIAT et la TRANSVERSALITE

En réalité, partenariat et transversalité sont un même mouvement qui se vit à plusieurs niveaux. Il s’agit d’avoir le souci des besoins et attentes de toute personne handicapée pour qu’elle trouve sa juste place dans les propositions et projets communs et y exerce ses talents (ex : formation, organisation de tables rondes, témoignages d’expérience, de compétences, selon les thèmes abordés). […]

Inclusion, compagnonnage, partenariat-transversalité nécessitent d’être attentif à l’évolution de la politique du lien social qui contribue à ce que la personne handicapée vive pleinement sa citoyenneté. Cette dimension citoyenne est au cœur de la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (11 février 2005). […]

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet