Retour sur le Jubilé des catéchistes à Rome




Nous avons ressenti comme une grâce de participer à ce pèlerinage. Nous représentions tous les catéchistes du diocèse et cela a été aussi un temps pour faire grandir notre foi.

Vendredi après-midi nous avons pu aller prier à l’église Saint-Claude et lui confier les intentions que nous avions reçues de tout notre diocèse.

L’ouverture du jubilé nous a permis de découvrir le tableau du Caravage « l’appel de Matthieu » que nous avons pu admirer dans l’église saint Louis des Français qui est restée ouverte le soir pour que les pèlerins puissent voir ce tableau, prier dans l’église et recevoir le sacrement de réconciliation.

Samedi, journée pleine d’émotion, avec une célébration pénitentielle à la Trinité des monts préparée avec le texte du repas chez Simon et de la femme pécheresse (Luc 7,36-50).

L’après-midi a été consacrée à la visite de la catacombe de saint Callixte suivie de la messe à la chapelle saint Tarcisius, patrons des servants d’autel.

Le soir nous avons rejoint saint Paul hors les murs pour la veillée avec les catéchistes de tous les pays et le passage d’une porte sainte. Nous avons entendu quatre témoignages de catéchistes et catéchumène. Nous avons pris conscience que dans certains pays, être catéchiste peut entraîner un risque pour sa vie.

Dimanche nous avons vécu la messe avec le pape François sur la place Saint-Pierre. Sur le moment nous n’avons pas pu apprécier l’homélie prononcée en italien. Nous avons seulement compris les mots « catechisti » et « carita ». Nous l’avons lue ensuite sur le site du Vatican.

Sur l’avenue devant Saint Pierre des panneaux présentaient des saints et bienheureux catéchistes de tous les siècles et tous les continents.

En fin d’après-midi, nous avons passé la porte sainte de Sainte-Marie Majeure. Pour nous préparer à passer la porte, nous avons médité le texte de Jérémie (Je, 7,1-7). Ensuite nous avons récité le Credo  dans la chapelle où le pape François vient prier après chacun de ses voyages.

Monseigneur d’Ornellas qui accompagnait le pèlerinage nous a proposé de retourner à Saint Pierre lundi pour passer la porte de la miséricorde et cela a été un moment très intense : passer la porte en se signant, marcher dans Saint-Pierre presque vide jusqu’à l’autel où le pape célèbre. Là nous avons récité le Je crois en Dieu et prié le Notre-Père pour le pape, pour nos évêques, pour nos diocèses.

Le pèlerinage s’est clôturé à Saint-Louis des Français avec une belle catéchèse de monseigneur Fisichella sur la mission du catéchiste à partir du texte de Philippe et l’eunuque éthiopien (Ac 8, 26-40) suivie de la messe conclusive.

Nous avons apprécié d’être logées en plein centre et de nous rendre à pied vers presque tous les lieux du pèlerinage, souvent en groupe.

Nous sommes rentrées remplies de tous ces moment forts vécus avec les catéchistes de France et du monde et conscientes de la chance que nous avons eue de vivre ce pèlerinage et désireuses d’en partager les fruits.

Sabine Leroy et Monique Charlot

 Photos©Sabine et Monique

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet