Visite d’une église : ne pas oublier le sens !

Le 11 juin dernier, des personnes venant des doyennés de Clairvaux, Morez, Dole et Poligny se sont retrouvées à l’église Notre-Dame-de-Mouthier-Vieillard de Poligny.

La matinée de partage a permis de réfléchir à la façon de faire visiter une église aux nombreux touristes qui viennent dans notre département dans un souci missionnaire et d’annonce de l’Evangile.

Les tableaux, les statues qui ornent nos églises ne sont pas seulement des œuvres d’art. Ils sont avant tout un moyen de transmettre la foi, ce sont des catéchèses à part entière.



Après un temps de prière, les participants ont découvert la sculpture de l’Annonciation du retable en albâtre. En s’appuyant sur le passage de saint Luc, ils ont regardé comment le sculpteur avait traduit la rencontre entre Marie et l’archange Gabriel, en quoi cette représentation était fidèle au texte ou pas. C’est en effet souvent ce qu’un artiste ajoute qui nous fait rentrer dans une lecture symbolique d’une œuvre et nous fait comprendre le sens de ce qui est représenté.  

Et parce qu’il n’y a rien de mieux pour apprendre que les « travaux pratiques », ils ont ensuite appliqué cette méthode, en petits groupes ou individuellement pour « décrypter » d’autres œuvres de l’église : la Nativité et l’Adoration des mages du retable, le Calvaire de l’Ecole bourguignonne et le bas-relief de l’Annonce aux bergers.

La consigne était de ne pas s’arrêter à une description stylistique ou historique que l’on peut trouver dans les guides mais de comprendre ce que l’œuvre dit de notre foi.

La restitution, à l’ensemble du groupe de ce que chacun avait découvert, a été un moment riche de questionnement et de partage.

Cela a mis en évidence que lorsque plusieurs interprétations peuvent être données d’une même œuvre, elles ne sont souvent pas forcément contradictoires et peuvent même être complémentaires. L’exemple de la présence du chien dans le bas-relief de l’Annonce de Noël est en cela éclairant : Clic

Mais cela a surtout montré que nous devons faire appel à l’écho de la Parole de Dieu en nous quand mous regardons une œuvre d’art sacré pour la comprendre et ainsi la présenter et l’expliquer à d’autres.

Nous avons des trésors dans nos églises dont la valeur première n’est ni marchande ni même patrimoniale. Ce sont des trésors qui ont pour mission de nous nourrir notre foi pour mieux la proposer et la transmettre. Cette certitude a rempli de joie les participants à cette matinée. Prenons alors le temps, comme eux, de les découvrir et de les partager.

 

Bertane Poitou
Pastorale des réalités du tourisme et des loisirs.
Photos © Isabelle Renaut

 

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet