Parcours catéchétique en préparation de mariage : le pardon

Afin d’aider les couples à se préparer et à vivre le sacrement du pardon, un temps peut être prévu personnellement, et en couple, dans les temps de préparation ou à la maison.

Dans l’épitre aux Corinthiens : "l’amour ne s’emporte pas, il ne garde pas de rancune, il pardonne tout, excuse tout … " (1 co 13)

 Blessée par le péché, la relation humaine reste fragile elle est le reflet de nos pauvretés, de nos limites. Avec le Christ,  nous sommes capables de traverser les crises et d’en sortir renforcés dans notre amour, capables de pardonner jusqu’à 70 fois 7 fois.

"L'amour ne s'emporte pas"

Vivre à deux, c’est passer du « je » au « nous » et cela suppose des ajustements, parfois douloureux.

Accepter l’autre différent, c’est respecter ce qu’il est, son éducation, ce qu’il aime, ce dont il a besoin et faire en sorte qu’il s’épanouisse. Dieu nous donne du temps pour progresser, donnons- en aux autres, et particulièrement à notre conjoint !

Il y a toujours un moment de déception, dans l’amour : la réalité ne correspond pas à notre désir, à nos attentes, à nos illusions. C’est une étape de croissance nécessaire, un signe de maturité et de purification de l’amour : c’est là que l’on commence vraiment à construire son couple, à aimer l’autre dans sa vérité.

"Une crise surmontée ne conduit pas à une relation de moindre intensité mais conduit à améliorer, affermir et mûrir le vin de l’union"  Pape François, Amoris Laetitia n°232

Regarder les conflits, les accepter dans la vérité et en parler ensemble en couple car « l ‘amour ne s’emporte pas «

L’amour n’admet pas la violence, l’injustice, la haine qui sont des attitudes  de mort. Mais l’amour comprend la colère, la tristesse, la peur : ce sont des émotions légitimes qu’il convient d’exprimer de manière ajustée.


Seul, puis en couple : faire un travail de vérité :

❉ A quel moment je me suis senti(e) déçu (e) ou même blessé (e) ? pourquoi ?

❉ Quand t’ai-je volontairement fait du mal ? Ai-je su te demander pardon ? As-tu su recevoir mes excuses ?

"L'amour ne garde pas de rancune"

Demander pardon :

C’est un acte de lucidité, d’humilité ( pour reconnaitre ses propres torts)de courage !Le pardon est donc un échange de dons : chacun des époux en prend sa part.Il est parfois au dessus de nos forces. Le Christ peut nous y aider !

❉ Quels pardons avons-nous en suspens ? Quelles rancunes abîment déjà notre amour ?

 

         Demander le sacrement de réconciliation


Faire intentionnellement le mal est un péché (différent de la faute qui n’est pas intentionnelle). Dans le Notre Père nous disons : « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ».

En  demandant pardon, nous revenons vers Dieu qui nous accueille à bras ouverts (relire  le Fils Prodigue). Par ce sacrement, il nous pardonne tous nos péchés gratuitement, sans autre condition

"Il ne faut jamais terminer la journée sans faire la paix. Et comment dois- je faire la paix ? Me mettre à genoux ? Non ! Seulement un petit geste, une caresse. Mais ne jamais finir la journée sans faire la paix ..."    Pape François, Amoris Laetitia n°104


Aller personnellement vers un prêtre pour recevoir le sacrement de réconciliation :

Il est important de redonner quelques repères aux fiancés sur le sacrement de réconciliation :

 1 Repérer le péché. Quels sont mes péchés : mensonge, malhonnêteté, vol, calomnie, paroles humiliantes, violence verbale ou physique, méchanceté, impatience, rancune, jalousie, colère, égoïsme, égocentrisme, manque de respect pour dieu et pour les autres, blasphème, injure, négligence, indifférence, manque de respect pour la vie, pour le corps, pornographie, débauche, volonté de posséder l’autre, de l’utiliser etc ? Quels sont mes péchés les plus courants ? Les plus graves ? Est-ce que je les regrette sincèrement ?

 2 Aller vers le prêtre et lui confier mes péchés.
Je peux commencer ma confession par ces mots très simples : "Bénissez-moi, parce que j’ai péché". Je reste factuel, précis, simple et franc.

3  Après un temps de discussion avec le prêtre, je reçois l’absolution, le cœur ouvert.

Comment puis-je réparer les dégâts ? Quelle résolution concrète puis-je prendre pour m’améliorer ? Quel travers vais-je tenter de combattre en priorité ? Comment ?

 

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet