Les enjeux spirituels de l'évangélisation

L'évangélisation est étroitement liée à l'Esprit. Avec les mots de la théologie, on dirait qu'elle a fondamentalement une dimension   "pneumatologique". En grec, le terme "pneuma" désigne Esprit-Saint. Certes, l’Église a perdu le sens de la mission quand toute la société était considérée comme chrétienne et quand il n'y avait plus personnes à convertir, sauf ceux qui vivaient dans des pays lointains et vers lesquels on envoyait les missionnaires. Mais c'est peut-être aussi une certaine absence de l'Esprit dans la vie ecclésiale qui a fait perdre le sens de l'évangélisation.

L’ouverture à l'Esprit

En effet, d'après les Actes des Apôtres l’Église est née à la Pentecôte et l'Esprit  lui donne le courage de sortir. Ses dons  font tomber les peurs des disciples de Jésus et Pierre annonce avec assurance la bonne nouvelle du Christ, mort et ressuscité. L’Église naît dans la force de l'Esprit comme une Église missionnaire. Les mêmes Actes décrivent l'évangélisation comme une œuvre de l'Esprit. C'est lui l'acteur principal  ! Il guide Pierre, Paul et les autres disciples, les devance parfois et leur réserve quelques surprises  : Tiens, l'Esprit est même donné aux païens  !

Ainsi l'évangélisation est indissociable d'une ouverture à L'Esprit-Saint. Le pape François met en garde contre la tendance à vouloir tout organiser, à vouloir tout maîtriser. Il encourage à se tenir dans une attitude d'écoute et d'accueil de ce que l'Esprit fait dans les cœurs et dans le monde. Il invite à se laisser déranger par l'inattendu et à se maintenir ouvert aux dons de l'Esprit.

La dimension missionnaire et relationnelle, véritable carte d'identité ecclésiale, ne peut pas être construite à l'intérieur, mais dans la constante et compliqué relation avec les autres. Pour l’Évangile, le visage de Dieu est indissociable du visage du prochain. L'évangélisation a une dynamique proprement spirituelle, parce qu'elle fait sortir de soi-même, empêche d'être "autoréférentiel".  En ce sens, elle n'est jamais confortable, car l'Esprit n'est jamais confortable. Il maintient le disciple-missionnaire sur un chemin de décentrement et d'ouverture. L'évangélisation évangélise aussi celui qui l'annonce. Elle enrichit le cœur et l'esprit, ouvre des horizons spirituels, rend plus sensible pour reconnaître l'action de l'Esprit, fait sortir des schémas spirituels limités. Personnes ne vit mieux en fuyant les autres, en s'enfermant dans son confort. La vie augmente quand elle est donnée et elle s'affaiblit dans l'isolement et l'aisance. Si nous voulons grandir dans la vie spirituelle, dit encore le pape François, nous ne pouvons pas cesser d'être missionnaires.

L'importance de la prière

L'évangélisation a un lien étroit avec la prière. Il est certain qu'une foi vivante se nourrit de la prière. La dynamique de l'évangélisation est indissociable d'une vie intérieure, spirituelle dont la prière est un pilier essentiel. C'est l'Esprit-Saint qui rend le ressuscité présent dans la vie de chacun et dans les communautés chrétiennes. Peut-être plus qu'avant, beaucoup de chrétiens sentent le besoin de se ressourcer dans la prière. Ainsi des dévotions un peu négligées, retrouvent leur place. On peut penser, par exemple, à l'adoration eucharistique, aux rosaires ou aux retraites dans les monastères. L’Église ne peut vivre sans le poumon de la prière. Mais en même temps, "on doit repousser toute tentation d'une spiritualité intimiste et individualiste." (Jean-Paul II). 

Le retour au sacré et la recherche spirituelle qui caractérisent notre époque sont des phénomènes ambigus et courent le risque d'être une forme de consommation spirituelle, La privatisation du style de vie peut porter les chrétiens à se réfugier en de fausses spiritualités, La vie spirituelle peut devenir un cocon, la fuite d'un monde  disqualifié à-priori comme anti-chrétien. Bien sûr, plus que jamais les chrétiens ont besoin d'une relation vivifiante avec le Christ et son Esprit, mais la foi peut devenir "sectaire" sans le visage de l'autre. Seulement une Église "en sortie", une Église qui évangélise et des chrétiens qui se laissent pousser en avant par l'Esprit-Saint sont en bonne santé spirituelle.

 Heinrich Block

Vous pouvez réagir et partager votre opinion avec d'autres, mais aussi par mail en écrivant à l'adresse suivante   : formation@eglisejura.com .

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet