Noël au Japon par le P. Emmanuel Poppon

Ici aussi c’est Noël comme chez nous


Je ne sais pas si beaucoup d’entre vous ont eu l’occasion de passer les périodes de Noël et de fin d’année au Japon.
Pour ma part je commence à ne plus avoir assez de mains pour faire le compte. Et cette année encore je suis étonné, et émerveillé malgré l’habitude, par l’atmosphère de Noël que l’on peut ressentir quand on s’aventure dans les rues ultra sûres des villes, de Sapporo à Fukuoka en passant par Tokyo et Kobe où je me trouve.

Pour un pays qu’on ne peut pas soupçonner d’avoir un passé très influencé par le culture chrétienne, on y trouvera cependant des décorations et une animation digne des pays d’Europe. Et parfois même plus que dans la plupart des régions de France, tant l’influence anglo-saxonne est forte sur l’archipel.
Pourtant à bien y regarder on verra vite, ce qui n’est pas contradictoire, que les décorations et l’animation ne dépasse pas les lieux à finalité commerciale - quartiers des centres commerciaux et magasins eux-mêmes.
Certaines maisons arborent les décorations traditionnelles bien marquées maintenant, à savoir sapins, guirlandes, et bien sûr le roi de la fête Santa Claus, dont le surnom ici est Santa san, marque sympathique de familiarité.
Santa san est la figure de Noël, pas seulement au Japon mais dans toute l’Asie. Mais ne pourrait-on pas dire que c’est le cas à travers le monde ?
Bref, venir au Japon passer Noël ne semble pas très différent de l’Occident. Je dirais même que le phénomène est multiplié par l’absence totale de référence à ce qui a rendu cette fête populaire. Pourtant loin de déplorer cette situation, l’Église au Japon considère cela comme une chance.
Les vrais symboles chrétiens de la Nativité  ne sont quasiment pas utilisés dans les espaces publics et commerciaux, du coup ce sont nos communautés vivantes qui en font des signes vivants d’une foi vivante, et pas seulement des objets traditionnels qu’on décorerait mais qu’on risquerait d’oublier.
Ainsi les crèches attirent toujours des visiteurs qui découvrent ainsi le lien entre l’effervescence extérieure et ce que fêtent les chrétiens, mais en particulier nos rassemblements de la veillée de Noël.
Pour beaucoup de non-chrétiens c’est l’occasion de faire l’expérience de la lumière de la paix et de la joie que nos chants et nos prières communiquent.


C’est aussi l’occasion de découvrir la joie d’être accueilli par les chrétiens qui ce jour-là ressentent la joie de fêter la naissance de Jésus. Dans un pays ou la foi est ultra minoritaire et laisse indifférent la majorité, Noël est un jaillissement de lumière, et est source d’une véritable joie qui se communique à tous. 
Ce jour-là, comme à la vigile pascale, les croyants japonais et expatriés, qui sont le plus souvent habitués à ne pas montrer leur foi (pour ne pas trop dépareiller), ont la joie et la fierté d’être à Jésus Christ qui  se communique et se manifeste par une chaleur qui ne se retrouve pas d’habitude. 
Beaucoup de non-chrétiens aiment et se nourrissent de cette joie communicative. Comme quoi bien que très minoritaire et enfoui sous les décorations commerciales, le "petit Jésus" réussi à se faire une place, pour la plus grande joie de ceux qui osent l’accueillir.

 

Que la paix et la joie de Jésus vous visite et vous garde tous et toutes, il nous unit au-delà des distances et des différences. 

ご降誕おめでとうございます!

Père Emmanuel Poppon

   



Emmanuel est un prêtre originaire du Jura.
Il a été ordonné le 3 juillet 2011 à la Collégiale Notre-Dame de Dole 
pour les Missions Etrangères de Paris.
Il est depuis prêtre au service de la mission au Japon.

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet