Terrorisme, la face cachée de la mondialisation

Terrorisme, la face cachée de la mondialisation
Richard Lavévière
P.-G. de Roux, 2016, 282 pages


Troisième guerre mondiale ou pas, la guerre contre le terrorisme islamiste ne fait probablement que commencer. Elle est consubstantielle à une mondialisation qui n’en ait qu’à ses prémisses. Richard Labévière raconte les trois vagues de terrorisme qui, depuis 1970, ensanglantent une partie du monde. A chaque fois il indique combien les réponses occidentales sont inadaptées. Avoir mis fin aux régimes de Saddam Hussein et de Khadafi n’a en rien fait reculer le terrorisme. Au contraire, la réponse militaire ne fait qu’accroître amertume et rancœurs, attisant par là même les foyers du terrorisme islamiste. En Syrie, en Irak ou en Lybie, la guerre contre la terreur a fabriqué plus de terroristes qu’elle n’en a éliminés. Cette politique de gribouille s’inscrit dans un mouvement plus large. En effet, la lutte contre le terrorisme islamiste n’a pas que des inconvénients : elle génère des contrats et permet de mettre sur place un système de surveillance à l’échelle de la planète. Il n’y a pas de complot, mais « le terrorisme, écrit l’auteur (p. 266), est nécessaire à l’évolution du système capitaliste lui-même en crise, mais qui se reconfigure en permanence en générant de nouvelles crises. »

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet