Mais ça, c'était avant !


Une fois de plus, notre belle energie collective se trouve mise à rude épreuve.
Nous devons à nouveau interrompre nos répétitions pour une durée indéterminée. 
En attendant, allons nous aussi, comme la Samaritaine au puits de Jacob, étancher notre soif auprès de Celui qui donne l'eau vive.

********************************************************

Samedi 17 octobre

Le masque existe depuis très longtemps dans l'histoire du théâtre. C'est lui qui, dans les premiers temps, permettait aux comédiens de révéler le caractère de leur personnage, puis avec la Commedia dell’arte, où le masque est devenu l'élément essentiel du personnage. Les masques étaient alors travaillés avec beaucoup de détails.
Et puis, pour nous, comédiens de théâtre burlesque, le masque le plus petit du monde est bien sûr notre nez rouge !

La pandémie que nous vivons actuellement nous ramène à l'usage du masque, mais celui-ci n'a rien d'un élément de théâtre, bien au contraire. En plus d'être inconfortable pour parler, respirer, bouger, il ne permet pas de voir les expressions de nos visages, essentielles dans le théâtre ... 
Les comédiens de la Cie de l'Etoile ont malgré tout, décidé de poursuivre leurs répétitions, stoppées depuis le confinement.
Leur énergie, leur volonté et leur joie de se retrouver sont autant de signe que : "la joie de l'Evangile remplit le coeur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus", et que c'est plus fort que tout !
Alors, tant qu'il nous sera permis de continuer, dans le respect strict des consignes sanitaires naturellement, nous poursuivrons le travail de notre nouvelle pièce "la sixième heure".


Françoise Scalese

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet