Par des terres qui te sont inconnues

Par des terres qui te sont inconnues
Jacques Arnould
Cerf, 2018

Sous-titré « Pierre Teilhard de Chardin, aventurier du passé et de l’avenir », voilà une énième biographie du célèbre jésuite. Jacques Arnould réussit le pari de nous faire apprécier Teilhard, l’homme, le pasteur et le scientifique. Certes, il existe un langage teilhardien ; son approche demeure difficile. Cependant, grâce à l’empathie dégagée par le texte, le lecteur se prend à admirer un homme dont on a parfois le sentiment qu’il eut plusieurs vies. Beaucoup de ses écrits se situent à la frontière de la science et de la théologie, ce qui en fait tout le sel. En dépit des déboires qu’il connut dans ses relations avec les autorités romaines, le P. Teilhard de Chardin a su demeurer fidèle au Christ et à son Eglise. Témoin, cette lettre datée de 1919 au P. Auguste Valensin : « Le Christ doit être aimé comme un Monde, ou plutôt comme le Monde, c’est-à-dire comme le centre physique imposé à tous et qui doit survivre de la Création. » (page 228) Le livre de J. Arnould est une belle invitation à rejoindre un prêtre qui donnait une considérable importance au dialogue entre la foi et la science.

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet