Psaume 34

 

Ce psaume est la prière d’un homme traqué qui est l’objet d’une action en justice et qui fait appel à Dieu. Dans l’office des heures, la version est censurée (le texte censuré est en petites majuscules). C’est vrai, c’est un psaume violent. Connaitre ce psaume en entier, c’est une manière de porter dans notre prière tant de victimes de l’injustice à travers notre monde. Et cela aussi est important aussi pour notre prière.


 1 Accuse, Seigneur, ceux qui m'accusent, attaque ceux qui m'attaquent. 
 2 Prends une armure, un bouclier, lève-toi pour me défendre.
 3 [Brandis la lance et l'épée contre ceux qui me poursuivent. ] Parle et dis-moi : "Je suis ton salut."
 4 [Qu'ils soient humiliés, déshonorés, ceux qui s'en prennent à ma vie ! Qu'ils reculent, couverts de honte, ceux qui veulent mon malheur !
 5 Qu'ils soient comme la paille dans le vent lorsque l'ange du Seigneur les balaiera ! 
 6 Que leur chemin soit obscur et glissant lorsque l'ange du Seigneur les chassera !
 7 Sans raison ils ont tendu leur filet, et sans raison creusé un trou pour me perdre.
 8 Qu'un désastre imprévu les surprenne, qu'ils soient pris dans le filet qu'ils ont caché, et dans ce désastre, qu'ils succombent !]
 Pour moi, le Seigneur sera ma joie, et son salut, mon allégresse !
10 De tout mon être, je dirai : "Qui est comme toi, Seigneur, pour arracher un pauvre à plus fort que lui, un pauvre, un malheureux, à qui le dépouille."
11 Des témoins injustes se lèvent, des inconnus m'interrogent. 
12 On me rend le mal pour le bien : je suis un homme isolé.
13 Quand ils étaient malades, je m'habillais d'un sac, je m'épuisais à jeûner ; sans cesse, revenait ma prière.
14 Comme pour un frère, un ami, j'allais et venais ; comme en deuil de ma mère, j'étais sombre et prostré.
15 Si je faiblis, on rit, on s'attroupe, des misérables s'attroupent contre moi : des gens inconnus qui déchirent à grands cris.
16 Ils blasphèment, ils me couvrent de sarcasmes, grinçant des dents contre moi.
17 Comment peux-tu voir cela, Seigneur ? Tire ma vie de ce désastre, délivre-moi de ces fauves.
18 Je te rendrai grâce dans la grande assemblée, avec un peuple nombreux, je te louerai.
19 Qu'ils n'aient plus à rire de moi, ceux qui me haïssent injustement ! Et ceux qui me détestent sans raison, qu'ils cessent leurs clins d'oeil !
20 [Ils n'ont jamais une parole de paix, ils calomnient les gens tranquilles du pays.
21 La bouche large ouverte contre moi, ils disent : "Voilà, nos yeux l'ont vu ! "]
22 Tu as vu, Seigneur, sors de ton silence ! Seigneur, ne sois pas loin de moi !
23 Réveille-toi, lève-toi, Seigneur mon Dieu, pour défendre et juger ma cause !
24 [Juge-moi, Seigneur mon Dieu, selon ta justice : qu'ils n'aient plus à rire de moi !
25 Qu'ils ne pensent pas : "Voilà, c'en est fait ! "Qu'ils ne disent pas : "Nous l'avons englouti !"
26 Qu'ils soient tous humiliés, confondus, ceux qui riaient de mon malheur ! Qu'ils soient déshonorés, couverts de honte, tous ceux qui triomphaient !]
27 A ceux qui voulaient pour moi la justice, rires et cris de joie ! Ils diront sans fin : "Le Seigneur triomphe, lui qui veut le bien de son serviteur."
28 Moi, je redirai ta justice et chaque jour ta louange.

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet