Le pain, symbole de vie

L’invention du pain est attribuée aux Egyptiens vers 3500 avant J.C et il est fabriqué à partir de mélanges de céréales et l’eau du Nil.

Dans l’Antiquité, les céréales incarnent le mystère de la vie qui se renouvelle, et la symbolique du grain se répète dans toutes les civilisations ; tout végétal révèle le mystère du « mourir pour vivre ». Le grain enseveli dans la profondeur de la terre, à l’abri des regards et de la lumière, donne naissance à l’épi et au « fruit » à raison de 50 pour 1. Par extension, le pain est symbole de vie, de mort, de renouveau.

Les hommes prennent conscience de leur dépendance vis à vis de la Terre-Mère nourricière et appellent au secours les dieux (des moissons, de l’agriculture) pour les remercier de leur générosité mais surtout pour se protéger des famines.

Le pain, aliment simple mais fondamental, allie les quatre éléments, la terre pour la culture des céréales, l’eau et l’air pour la fabrication et la fermentation de la pâte, et le feu pour la cuisson. Il donne l’énergie physique dont l’homme a besoin et peut assurer sa survie ; il est tellement important dans la nourriture que le mot « pain » désigne même la nourriture en général. Il est naturellement associé au travail, à l’effort : « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front » dit Dieu à Adam. (Genèse 3, 19)

En France, à certaines époques, le pain symbolise la sécurité, et la justice et la stabilité. La pénurie de céréales, de farine, déclenchera de nombreuses émeutes. Socialement, les mots com-pagnon et co-pain expriment le partage du pain qui devient ainsi symbole de fraternité, de communion.

 Aliment sacré, jeter le pain est resté pendant longtemps un sacrilège.

Dans la culture biblique, le pain est symbole d’accueil et de bienvenue (Genèse 18, 5),  d’ alliance (Genèse 31,54), de sagesse (Proverbes 9,5), d’intelligence (Siracide 15,3), de paix (Lévitique 7). Il est un don que Dieu fait à son peuple depuis l’Exode (16,15) et en retour, il est offrande à Dieu.

Jésus connaît la valeur nutritive du pain et invite ses disciples à en faire la demande quotidienne à son Père (Matthieu 6, 11) et c’est après la multiplication de 5 pains d’orge pour donner à manger à la foule qui l’accompagne, qu’il donne son enseignement sur le Pain de Vie (Jean 6,35).

Geneviève Pouillard

 

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet