La plaisanterie

La plaisanterie
Milan Kundera
Folio poche, 424 pages

Le Tchèque Milan Kundera est l’un des plus grands écrivains du siècle dernier. En tout cas, de Bernard Pivot à Alain Finkielkraut, nombreux sont-ils à ne pas se faire prier pour dresser les louanges de cet écrivain. La plaisanterie est le roman le plus connu de Kundera, un livre qu’Aragon lui-même a consacré comme étant « l’un des plus grands romans de ce siècle ». Un tel roman ne se raconte pas. Deux précisions tout de même à son sujet. Ici, les narrateurs sont les personnages principaux ; ils sont quatre, trois hommes et une femme, à raconter une même histoire, sous des points de vue différents, histoire d’amour mêlant raison et sentiments. Quant à la plaisanterie, c’est celle qui conduit Ludvik, un des narrateurs, à rejoindre le camp des noirs, au service militaire, c’est-à-dire le groupe de ceux qui sont tenus à l’œil par le régime. De quoi s’est-il rendu coupable ?Tout simplement d’envoyer une carte postale à une amie avec, au dos, ces quelques mots : « L’optimisme est l’opium du genre humain ! Vive Trotsky ! »  Dans la Tchécoslovaquie des années 1950, voilà des mots qu’il fallait mieux ne pas employer.

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet