Récollection des équipes MCR … c’était avant le confinement !

Les 11 et 12 mars, à Damparis et Châtel, se sont déroulées deux journées de récollection pour les équipes MCR de notre diocèse. C’était quelques jours seulement avant l’entrée en confinement. La menace du coronavirus se faisait de plus en plus pressante ; de ce fait, le nombre de présents à ces deux journées, a été nettement inférieur au nombre d’inscrits… mais nous étions tout de même 110 participants.

 






Guidés par Armand Athias, notre aumônier, nous avons revisité les premiers mots du Credo que nous proclamons chaque dimanche : « 
Je crois en Dieu le Père, tout puissant Créateur ». Une méditation qui nous a permis de faire le lien avec notre thème d’année « Choisis donc la vie », car la Source de la vie que nous sommes précisément invités à choisir nous est révélée par ces deux mots "Père" et "Créateur".Tout au long de la journée, nous avons voyagé à travers les textes de la Genèse mais aussi de l’encyclique du pape Laudato si’ pour découvrir comment Dieu est Père, Créateur, comment aussi ces textes sont parole pour nous aujourd’hui. 


Découvrir le visage de Dieu Créateur offrant à l’homme toute sa création, nous conduit à nous interroger sur notre responsabilité devant la Création : Avons-nous conscience qu’elle nous est confiée, qu’il nous faut l’accueillir, la contempler, la respecter ?
Avons-nous mesuré la portée et le sens de nos engagements concrets dans l’action Vivons Laudato si’ en équipe ? Réalisons-nous qu’ils nous permettent de nous associer à l’œuvre de Dieu Créateur ?

Nous comprenons qu’être « créateurs » à la manière de Dieu, c’est « appeler à la vie », appeler à « choisir la vie ». Cela passe par la contemplation, par le regard sur les choses et sur les autres, par la bénédiction (dire du bien !) que cette contemplation d’amour fait jaillir en nous. C’est, comme nous y invite le pape François, un appel à cultiver une « sobriété heureuse », à « prêter attention à la beauté », qui nous aide à « sortir du pragmatisme utilitaire » (Laudato si’ § 215)

La Bible ne cesse de nous faire faire l’expérience d’un Dieu qui croit en l’humanité, et donc en nous ! C’est en voyant Dieu croire que nous recevons la foi. Notre Credo du dimanche ne nous fait pas dire «je crois que Dieu est ceci ou cela, qu’il a fait ceci ou cela », mais « je crois en Dieu…  je lui donne ma confiance, je lui fais confiance, je me donne à lui ! ». La foi est un don de Dieu, comme l’amour est un don de nos parents ! 

Dire je crois, c’est s’engager à vivre en confiance. Mais vivre en confiance à l’heure de la retraite, est-ce si simple quand on perçoit notre monde craquer de tous les bouts… et que nous le sentons craquer en nos propres corps ? Vivre en confiance, c’est porter un regard de tendresse sur la réalité d’aujourd’hui, sur nos propres craquements et ceux du monde, sur tout ce qui nous oblige petit à petit à nous confier à d’autres, à l’Autre. Que nos limites ne soient pas des motifs de lamentations mais qu’elles nous poussent à créer de plus en plus du relationnel, de l’intergénérationnel, avec ce qui fait notre ADN : l’apprentissage de la durée. C’est justement ce que le pape François a tenu à dire le 31 janvier 2020 au premier congrès de la pastorale des personnes âgées à Rome sur le thème "La richesse des années" : « En accordant la vieillesse, Dieu Père nous donne du temps pour approfondir sa connaissance, notre intimité avec lui, pour entrer toujours plus dans son cœur et nous abandonner à lui […] avec une confiance filiale. Mais c’est aussi le temps d’une fécondité nouvelle ».

En fin de journée, nous avons pu repartir, forts de cette conviction, qu’il nous faut, à l’image et à la ressemblance de Dieu créateur, chercher par tous les moyens à être créateurs de vie… à faire de notre monde un monde de vivants créateurs de vie.
Merci à Armand pour cette belle méditation. Chacun a pu en emporter le texte complet qu’il aura sans doute plaisir à relire et à partager avec d’autres. Disponible ici : Clic

Le MCR au temps du confinement
Effectivement, le 17 mars, nous avons basculé dans le confinement. De ce fait, les réunions d’équipes de mars, avril, mai, ont été annulées… Qu’en sera-t-il en en juin ?

Le comité diocésain prévu le 11 mai ne pourra pas se tenir à cette date. Dès que nous pourrons nous déplacer, nous verrons avec les membres du bureau s’il est possible de prévoir un comité diocésain en juin. Vous en serez informés, bien sûr.

Et dans les équipes ?
Cela ne doit pas nous empêcher de nous soutenir, de communiquer avec les moyens dont nous disposons. J’invite chacun d’entre nous à maintenir les liens d’amitié avec les membres de son équipe. Les responsables d’équipe, veilleront à ce que personne ne soit oublié, en particulier concernant les informations de ce courrier.

Prenons soin les uns des autres et soyons attentifs aux plus fragiles, aux plus isolés.

Continuons à poser des petits gestes, de petites attentions, jour après jour, auprès de tous ceux qui nous sont proches, qui nous sont chers.

Solange Bousset
Photos © MCR

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet