L'annonce explicite

Annoncer Jésus Christ

 

La rencontre, le service gratuit des frères, la construction d'une société plus humaine sont le premier chemin de toute évangélisation. Nous avons déjà insisté sur ce point (cf. l'article précédent). Jésus ne s’est pas enfermé dans le temple, dans une synagogue, mais il est allé à la rencontre des hommes et des femmes de son temps, quitte à prendre tous les risques.

 Le témoignage ne suffit pas

Cependant, le témoignage et l'agir ne suffisent plus. Des documents ecclésiaux récents insistent fortement sur l'annonce explicite de la foi et sur son message central, ce qu'on appelle en jargonnant le "kérygme". Le pape François le résume ainsi  : "L’Évangile invite avant tout à répondre au Dieu qui nous aime et qui nous sauve, le reconnaissant dans les autres et sortant de nous-mêmes pour chercher le bien de tous." (La joie de l’Évangile n° 39). La foi chrétienne n'est pas d'abord une morale ou un enseignement, mais la réponse à un amour offert et une invitation à vivre autrement. Comment annoncer concrètement cette bonne nouvelle dans le contexte actuel ?

 L'annonce explicite

Aujourd'hui, il ne suffit plus  d'être "le levain dans la pâte". Comment connaître le Christ si personne ne parle  de lui d'une manière directe ? La question d'une annonce explicite se pose bel et bien dans une société qui n'a plus que quelques souvenirs vagues de la foi chrétienne. Qui en France connaît encore le sens d'une fête comme la Pentecôte  ? Vous pouvez faite le test  ! Par ailleurs, des sociologues ont fait remarquer que nos contemporains sont devenus assez imperméables aux discours abstraits ou idéologiques. Ils demandent des "témoins" authentiques et sont  allergiques aux "maîtres" qui les enseignent et leur prescrivent ce qu'ils ont à faire. L'enjeu n'est donc pas de faire des discours savants et bien argumentés sur le Christ, mais de rendre compte de ce que la foi produit dans sa vie  chrétienne, de ce qu'elle fait vivre. Bien sûr, il y a d'abord le témoignage de la vie quotidienne, condition indispensable de la  crédibilité du témoin. Le pape a souvent dit et écrit que l'évangélisation ne se fait pas par prosélytisme mais par une   "attraction" qui fait émerger un questionnement. Pourquoi fais-tu ce que tu fais, pourquoi vis-tu de cette manière  ? Il faut reconnaître que c'est plus exigeant de répondre en vérité à ces questions que d'étaler un discours religieux bien rodé. Un savoir de catéchisme met à distance et protège surtout celui qui parle. 

Une difficulté vient souvent du fait que nous n'avons pas toujours les mots pour exprimer les expériences profondes qui marquent nos vies. En conséquence, un premier pas à faire serait certainement de se poser la question décisive : Pourquoi est-ce que je crois, qu'est-ce que ma foi me donne à vivre ? Les grandes discussions de salon un peu faciles sur l’Église, sur la hiérarchie, si ce n'est sur les guerres de religions, sont stériles et ne  touchent jamais les cœurs. Par contre, entendre la parole d'un témoin qui donne des clés pour comprendre plus profondément le sens de la vie et dessine un chemin nouveau, interpelle et ouvre un horizon. Autrement dit, l'annonce explicite est indispensable, mais ne touchera la personne qu'à condition de s'inscrire dans la vie concrète et de  contenir la promesse d'une nouveauté. Il faut se rappeler qu'une telle annonce ne peut se faire en dehors d'une relation de confiance.

Terminons par une parole du pape François  : Il faut évangéliser par tous les moyens, parfois même  par des paroles.

Heinrich BLOCK

Vous pouvez réagir à cet article en envoyant un message à l'adresse suivante : formation@eglisejura.com

 

                                                                      

                                                                                                   

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet