Que s’est-il passé ? L’islam, l’Occident et la modernité

 

Que s’est-il passé ? 
Bernard Lewis
Gallimard, 2002, 229 pages

La plupart des journalistes et commentateurs ne comprennent pas grand-chose au phénomène religieux. Ils l’analysent comme une manifestation ordinaire, transitoire, incapables qu’ils sont de prendre de la hauteur et de considérer religions et civilisations sur le temps long. L’islamologue britannique Bernard Lewis, décédé il y a peu, a beaucoup réfléchi aux évolutions comparées de l’islam et de l’Occident. Pour quelles raisons l’islam, autrefois civilisation brillante, s’est-il fait distancé, lui qui ne produit plus grand-chose et invente pour ainsi dire rien, laissant le champ libre aux Asiatiques et aux Occidentaux ? Des oulémas, il y a deux à trois siècles de cela, se posaient la question : « Pourquoi l’islam, la meilleure des civilisations, est-il devenu incapable de combler son retard ? » Il ne s’agit pas de savoir si une civilisation est supérieure ou inférieure à une autre, ce qui est d’un intérêt relatif, mais d’expliquer la frustration et le ressentiment de beaucoup de musulmans, ne comprenant pas comment les choses ont si mal tourné. Le livre de Bernard Lewis, facile à lire et passionnant, donne raison au grand Fernand Braudel : il existe une grammaire des civilisations. Le tout est de savoir la lire.

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet