Actualités diocésaines : toutes les actualités du Diocèse de St Claude

Fête de sainte Colette
Dimanche 3 mars 2019 – Collégiale Saint-Hippolyte de Poligny

Le 6 mars, jour de la sainte Colette, coïncidant cette année avec le mercredi des Cendres, les sœurs Clarisses de Poligny ont fêté leur fondatrice lors de la messe dominicale du 3 mars à la collégiale Saint-Hippolyte.

Monseigneur Vincent Jordy a présidé cette célébration, entouré de plusieurs prêtres et diacres permanents du diocèse.

 

Une relique de sainte Colette, dont le corps repose dans une châsse dans la chapelle du monastère a été apportée en procession au début de la messe.

Dans son homélie, notre évêque a rappelé que les saints sont selon la formule du pape François « le plus beau visage de l’Eglise ». L’Eglise aime les célébrer parce qu’ils sont utiles, qu’ils sont nécessaires non seulement par leur intercession mais aussi sur nos chemins de vie chrétienne en nous donnant à voir, à nous disant que le chemin de Jésus, le message de l’Evangile peut transformer une vie, la rendre plus juste et plus belle. Ils nous disent que vivre l’Evangile pleinement n’est pas impossible.

Lors de la prière universelle, les sœurs Clarisses nous ont invités à prier en nous appuyant sur la vie et l’exemple de sainte Colette. Autant d’intentions que nous pouvons continuer à confier au Seigneur tout au long de cette semaine.

Sainte Colette se voulait fidèle à la Sainte Eglise. Avec saint Vincent Ferrier, elle luttera contre le schisme qui divise l’Eglise de son temps.
Pour l’Eglise de notre temps, nous Te prions Seigneur, que malgré les remous qui la traversent, Elle soit toujours selon la parole du pape François, une Eglise en sortie pour offrir à tous les hommes la vie de Jésus Christ.
Sur les longues routes, dans son charriot, Colette a toujours cherché à servir, en servant par la prière et la miséricorde les misères du petit peuple écrasé par les ravages de la Guerre de Cent Ans.
Notre monde n’est pas différent. Les guerres sont toujours là et la paix semble si fragile. Pour tous ceux qui ont des responsabilités sociales, économiques et politiques, nous Te prions Seigneur. Accorde-leur de gouverner avec sagesse pour que la justice et la paix triomphent de la violence et de la haine.
Le pape François disait « Laissons-nous encourager par le signe de sainteté que le Seigneur nous offre à travers les membres les plus humbles de son peuple ». Sainte Colette, à la suite du Petit Pauvre d’Assise et Claire l’Humble Sœur, se voulait « la petite servante du Seigneur ».
Au seuil de ce carême, nous Te prions Seigneur. Ouvre dans le cœur de chacun de nous un chemin de sainteté pour que nous soyons, à l’exemple des saints, les témoins crédibles du Christ mort et ressuscité.

A la fin de la messe, les sœurs Clarisses suivies des célébrants et des fidèles ont ramené en procession la relique de sainte Colette à la chapelle du monastère où durant un temps de prière chacun a pu confier à la sainte les intentions qu’il porte plus particulièrement.

Puis tous se sont retrouvés autour du puits de sainte Colette pour un verre de l’amitié partagé dans la joie et la simplicité habituelles du monastère.

Photos © Elisabeth Godin


Bertane Poitou

Date de publication : 07 mars 2019  

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet