Nouvelle histoire de l’Occupation

Nouvelle histoire de l’Occupation
Eric Alary
Perrin, 2019, 423 pages

Intérêt premier du livre d’Eric Alary : raconter en moins de 400 pages ce que d’autres se sont attachés à faire en plusieurs milliers de pages (cf. La grande histoire des Français sous l’Occupation, signée Henri Amouroux). L’intitulé des chapitres atteste la manière dont l’auteur entend rester fidèle à la tâche qu’il s’est donnée : restituer une histoire aussi fidèle que possible à travers témoignages, chiffres et analyses divers. Cette synthèse est servie par une plume fluide, un style alerte, une façon remarquable d’éviter jargon et analyses alambiquées. Et cependant… Si les qualités de ce livre sont incontestables, il est regrettable que des erreurs factuelles viennent contrecarrer l’intérêt que suscite spontanément le titre du livre. Parler des « fascismes d’Italie et d’Allemagne » (p. 31), d’un projet hitlérien d’anéantissement de la France (p. 46), de l’attaque d’Hitler contre la Bohême (p.33) et des armées de Guderian (p. 53), etc. paraissent de regrettables erreurs qui nuisent au projet que s’est donné l’E. Alary, lequel, tâche immense et complexe, consistait à d’écrire « une « nouvelle » histoire de l’occupation allemande en France » (p. 19)

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet