La fin des terroirs

La fin des terroirs
Eugen Weber
1870-1914,
Pluriel, 2010


La fin des terroirs, 1870-1914
est un très grand livre d’histoire, un de ceux qu’il faut avoir lu pour comprendre comment notre pays est passé, en quelques décennies, du monde de la tradition à celui de la modernité. Il ne faut jamais oublier qu’à la toute fin du XIX° siècle, époque après tout pas si lointaine, il est une majorité de Français à parler le patois local. De même, on a longtemps dit, à juste titre, qu’en 1914 le paysan français montait au front pour se battre contre l’ouvrier allemand. En analysant les migrations intérieures (le fameux exode rural), l’empreinte grandissante de l’école de Jules Ferry, la généralisation du chemin de fer et du réseau routier, l’historien américain montre de façon très convaincante comment, en quelques décennies, la France a quitté la civilisation rurale d’autrefois pour s’ancrer peu à peu dans la modernisation. Voilà un livre fondamental pour comprendre d’où l’on vient et ce qui constitue l’identité de notre pays, un livre nécessaire qui vaut certainement le coup d’être relu.

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet