Le sphinx des glaces

Le sphinx des glaces
Jules Verne
1897

En matière d’anticipation, Jules Verne était un maître. Dans le domaine du voyage, il était également de première force, en une époque où les mappemondes offraient de nombreuses terres inconnues, que l’on colorait de blanc. C’est d’autant plus curieux que J. Verne a très peu voyagé. J’ai le souvenir qu’il s’était offert un petit voilier capable de faire un peu de cabotage, pas plus. Le sphinx des glaces entraîne un groupe d’aventuriers à la découverte du Pôle Sud, terre inconnue à l’époque. Les personnages, comme souvent chez Verne, sont britanniques ou américains. L’histoire n’a rien de bien originale qui consiste à partir à la recherche de l’équipage d’un vaisseau perdu dans les mers australes. Quant au « sphinx des glaces », il s’agit tout bonnement d’un énorme rocher ressemblant au sphinx de Gizeh. Ce qui reste de la lecture du roman de J. Verne, c’est tout simplement la façon dont les hommes du XIX° siècle voyaient et imaginaient les terres sur lesquelles jamais un homme n’avait encore posé le pied. Cela donne au roman une note de poésie, bien adaptée aux voyages extraordinaires sortis de l’imagination du grand écrivain.

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet