L’amour de la vie

L’amour de la vie
Jack London
Récits et nouvelles du Grand Nord
Bouquins, 2009, 1 184 pages


On raconte qu’alité, très malade, Lénine adorait se faire lire ce grand et magnifique récit signé Jack London. Lire Jack London c’est éveiller en soi les échos de l’aventure avec un A majuscule. Cette nouvelle,
L’amour de la vie, fait partie de la littérature que Jack London a consacrée au Grand Nord à l’époque de la ruée vers l’or, à la toute fin des années 1890. London allie sobriété et puissance évocatrice. Chez lui, pas d’artifice, mais plutôt un récit à l’état brut. C’est en 2007 que j’ai lu L’amour de la vie ; j’en garde encore un souvenir très fort, celui de deux hommes qui, à bout de force, perdus dans les immensités blanches, s’accrochent désespérément pour ne pas perdre pied. Les difficultés sont colossales et les chances de périr multiples. Mais, en dépit d’obstacles difficilement surmontables, l’un des deux parviendra à s’en sortir (je ne dirai pas lequel…). Il est possible de tirer quelque leçon de cette histoire : la vie reste la plus forte, quelles que soient les misères et souffrances que l’on endure. Dernière chose, utile à savoir : l’auteur parle de ce qu’il connaît car il a fait partie de ces rêveurs et idéalistes qui ont tout quitté pour la soif de l’or. Un or capable de rendre fou et de faire franchir les épreuves les plus grandes.  

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet