Un chemin d’histoire

Un chemin d’histoire
Jean Delumeau
Fayard, 1981, 286 pages.


S’il fallait recommander un livre, et un seul, de Jean Delumeau, sans doute faudrait-il mettre en avant ce
Chemin d’histoire. Pourquoi ? Parce qu’il résume l’essentiel des travaux de Jean Delumeau, c’est-à-dire la recherche qu’il a entreprise pour analyser aussi finement que possible l’évolution du sentiment religieux dans l’Occident d’autrefois. Si l’auteur ne met pas en doute l’attachement au Christ, aux récits bibliques, aux miracles ainsi qu’aux grands témoins qui parsèment l’histoire du christianisme, il met au jour l’apport de la peur, du conformisme et de la superstition. Je me souviens que l’abbé Pierre Lacroix était assez critique à l’égard des thèses de l’auteur. Pour le prêtre jurassien, impossible de minimiser ce qui avait animé nos ancêtres durant des siècles, c’est-à-dire la foi au Dieu de Jésus-Christ. D’accord, tempérait Delumeau, mais une grande partie de l’histoire de l’Occident est là pour dire que la plupart des grandes crises religieuses sont nées d’un constat : que l’Occident, malgré des siècles d’implantation du christianisme, demeurait imparfaitement évangélisé. Passionnant ! 

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet