Au mois de janvier

Dieu à l’école
Xavier Dufour
Cerf, 2018
166 pages



Si tant est que l’on ait le désir d’accueillir l’autre, alors il faut faire l’effort de s’intéresser à sa culture, à sa religion, à ses pratiques, à ses façons d’être et de penser, etc. L’école de la République pourrait être le creuset dans lequel chacun cherche à mieux comprendre l’autre. La laïcité possède bien des vertus mais, quand elle est conçue « comme refoulement du religieux de la sphère publique », elle en vient à afficher de sérieuses limites. Evacuer la société de tout intérêt pour la religion creuse un vide abyssal, une source de choix pour le nihilisme contemporain. C’est ans ce vide de sens que s’engouffre consumérisme et attrait pour l’intégrisme (Emile Poulat aurait peut-être parlé d’intégralisme…). Dans ce petit livre passionnant, Xavier Dufour porte l’ambition de réconcilier les Français avec la quête de sens. 







Monothéisme et violence
Jean-Michel Maldamé
Cerf, 2018, 208 pages



Avec les attentats islamistes, les religions n’ont pas achevé de solder leurs comptes avec la violence. C’est infiniment regrettable mais c’est ainsi : pour beaucoup, violence et religion sont étroitement associées. Ce climat délétère donne l’occasion au P. Jean-Michel Maldamé o.p. de réfléchir aux relations séculaires qui lient monothéisme et violence. Il revient sur les liens qui unirent le fait religieux à l’emploi de la violence, des racines bibliques à la sécularisation contemporaine. Le bibliste consacre de bien belles pages aux divers sens de l’Ecriture. Avec cela, impossible d’aborder les Ecritures chrétiennes sous leur seul sens littéral, source de tant de maux, générateur de tant de confusions. Un regret toutefois… L’auteur, faut de contextualiser suffisamment, n’évite pas certains poncifs. Bien réductrice, par exemple, est sa vision des Croisades.

 
La prière du Notre Père
Conférence des évêques de France
Bayard / Cerf / Mame
118 pages



Sous-titré
Un regard renouvelé, ce petit livre édité à l’initiative de la Conférence des Evêques est d’abord « une belle occasion de redécouvrir la prière chrétienne par excellence, dite trop souvent par habitude » (Mgr Guy de Kerimel, page 9). La prière du Notre Père évite le piège de l’ouvrage technique et savant pour se concentrer sur le cœur à cœur du croyant avec le Seigneur. En de courts chapitres, huit évêques ont rédigé une méditation sur une strophe de la plus célèbre prière chrétienne : « Que ton nom soit sanctifié », « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel », etc. Regard renouvelé sur le Notre Père certes, mais aussi regard ressourçant et ressourcé. Qu’il fait du bien de prendre un peu de temps pour mieux se plonger dans la prière que le Seigneur lui-même nous a apprise.

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet