Saint Romain et saint Lupicin abbés fondateurs

Fêtés le 21 mai.


Ces deux frères, premiers " Pères du Jura " sont assez bien connus, grâce à la remarquable Vie rédigée par un moine contemporain de saint Oyend.
Originaire de la région, formé dans un monastère lyonnais, Romain se retire à 35 ans, vers 435, dans un "désert" au confluent de deux rivières, pour y vivre en ermite.
Il est bientôt rejoint par Lupicin, puis par d'autres ; une vie commune s'esquisse, dans ce lieu nommé Condadisco, puis dans un autre appelé Lauconne qui comptera bientôt 150 moines, enfin à Romainmôtier.
Ces établissements, les premiers fondés dans la province, s'inspirent notamment d'usages monastiques orientaux, transmis par les communautés de Provence (Lérins, Marseille) et de Lyon ; la pauvreté y est absolue, la prière et la lecture communes fréquentes, le travail orienté vers la culture et l'artisanat.
Tandis que Romain semble trop indulgent, son frère manifeste un caractère intransigeant d'ascète et de chef.
Le premier - le seul à devenir prêtre - meurt vers 460, transporté au monastère de 105 moniales que sa sœur dirigeait à La Balme, et qui deviendra Saint-Romain de Roche ; Lupicin de même laissera son nom à la localité qui vers 480 recevra son corps.

Extrait du "Propre du diocèse de Saint-Claude"

   
   

   
OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet