L'éclipse de la mort

L’éclipse de la mort
Robert Redeker, 
Desclée de Brouwer, 2017,  224 pages, 18 €

 



Sans cesse à l’affût des travers d’une société ayant largué les amarres avec ses traditions et toute symbolique, le philosophe Robert Redeker tente de percer l’actuel désir de décréter la mort de la mort. On le constate chaque jour autour de nous : on ne meurt plus, on disparaît. Le recul des grands récits littéraires et symboliques, la fin de la haute culture, la puissance de la consommation et la survalorisation du divertissement nous privent des armes intellectuelles et spirituelles qui autrefois permettaient l’acceptation de la finitude. Faute de pouvoir vaincre la mort, on préfère la forclore. On ne meurt plus chez soi mais à l’hôpital et il y a longtemps que les professionnels de santé ont remplacé les familles au chevet des malades. Or, écrit R. Redeker, la mort nous fait homme. « Cette loi s’est inscrite dans notre savoir depuis le dimanche de Pâques : la mort est un départ, pas un terminus. » (page 171)

Pierre Compagnon

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet