Présentation de la campagne 2018

Une campagne denier 2018 qui veut s'ouvrir à de nouveaux donateurs  

Les prêtres du diocèse, les responsables du pôle Temporel des EAP, les délégués paroissiaux, les services diocésains et les mouvements étaient invités à la "réunion denier" ce mardi 6 février à Poligny.

L'ensemble des doyennés était représenté grâce à la mobilisation des délégués temporels et des délégués pastoraux. Près de 70 personnes ont participé à cette réunion sur le bilan de la campagne denier 2017 et la présentation de la campagne 2018.  Mgr Vincent Jordy a remercié les personnes présentes en soulignant leur implication au service de cette réalité importante pour l’Eglise. Le denier permet en effet de faire vivre la mission en assurant le traitement de 80 prêtres en activité dans les paroisses et à la retraite, de 5 séminaristes qui se préparent à prendre la relève demain, ainsi que la rémunération de 41 laïcs salariés du diocèse engagés dans la pastorale (27 équivalents temps plein).

Puis notre évêque  a attiré l'attention, dans son mot d'accueil, sur la signification du don dans nos vies.



"Au delà des chiffres, au-delà des besoins bien réels de notre Eglise,-dont nous devons bien sûr nous soucier-, il semble important de revenir au sens du denier. Pourquoi donnons-nous ? Jésus a eu le souci des questions matérielles et de faire vivre la communauté qui l'entourait. Parler du denier, parler d'argent, ne nous détache donc pas des choses spirituelles, au contraire, nous sommes là au coeur de l'Evangile. Donner est un acte qui nous enracine pleinement dans la mission.

Donner, se donner, peut devenir une source de joie en nous et autour de nous.  

Donner de soi-même, donner de ses talents, donner de ses moyens matériels nous incite aussi à nous poser la question de l'essentiel et de l'accessoire dans notre vie. Sur cette question du partage des biens matériels, le pape François nous invite à une certaine sobriété de vie, que nous pouvons vivre en Eglise, dans nos milieux de vie, dans nos familles.

L'Evangile m'invite à donner à celui qui a plus besoin que moi. Qu'est-ce qui est essentiel dans ma vie et dans mon coeur ? Cela s'appelle la conversion chrétienne. "

Un montant des dons stables en 2017 mais une baisse du nombre des donateurs





Olivier Dufay, économe diocésain, a présenté le bilan de la campagne 2017
. "Nous pouvons noter quelques bons indicateurs qui peuvent nous réjouir mais nous sommes appelés à maintenir nos efforts, notamment réfléchir ensemble sur le renouvellement des donateurs et comment rejoindre les jeunes générations avec des outils adaptés comme Internet, le don en ligne, l'emailing..."

Voici les éléments principaux de cette campagne denier 2017 :

- le montant de la collecte est stable : 1,36 millions en 2017
- le nombre de donateurs continue à diminuer : 8 483 donateurs en 2017 soit -3,3% par rapport à 2016
- le don moyen est en hausse : 160 € en 2017 soit +2,9%
- 10% des donateurs choisissent le don par prélèvement automatique
- la collecte en ligne est en forte croissance : 84 927 € en 2017, soit +17% pour un don moyen de 218 €
- la moitié de la collecte en ligne se réalise sur le mois de décembre, l'emailing de fin d'année pour appeler au don a un effet positif.

Campagne 2018 : les idées ne manquent pas




Laura Mery-Trichard de l'agence de communication Alteriade est venue présenter le contexte de la générosité en France en s'appuyant sur les chiffres de Recherches et Solidarité. Le nombre de personnes déclarant soutenir une association a reculé (-4,2%) et le montant des dons stagne. Dans cet environnement où le nombre de donateurs diminue fortement, toutes associations confondues, il semble donc essentiel de venir à la rencontre de nouveaux donateurs, de les rejoindre avec des moyens qui les touchent. 

Le déroulement de la campagne 2018, présenté par Laura Mery-Trichard, a été décidé en commun par les 3 diocèses de Franche-Comté, le lancement officiel dans les paroisses aura lieu de manière concertée le weekend des 3 et 4 mars.

Pour cette campagne denier 2018, les paroisses disposent des outils matériels habituels : affiches, tracts, kakemonos, courriers pour les baptêmes, les mariages, les parents d'enfants catéchisés, ... Des lettres de remerciements seront envoyées aux donateurs. Une campagne d'emailing aura lieu en été et en décembre. Le diocèse va travailler également avec les doyennés pour alimenter le fichier d'adresses mails, encourager le prélèvement automatique et sensibiliser au denier à divers moments de l'année. 

 

"Une équipe du diocèse ira à la rencontre des doyennés qui le veulent pour aider à faire vivre cette campagne tout au long de l'année, recueillir les bonnes idées dans la collecte du denier, réfléchir aux difficultés éventuelles ... ", indique Isabelle Pouget, responsable de la communication diocésaine. Robert Tubeuf, responsable du denier sur le doyenné de Damparis, a été sollicité par le diocèse pour accompagner cette démarche.

Et puisque parler d'argent, c'est une affaire sérieuse, finissons avec une note d'humour !  A l'exemple du père François Lainé, prêtre en région parisienne, dont la vidéo a été diffusée en début de réunion. Une manière décalée de parler du denier qui a été bien appréciée. A voir ici


Isabelle Pouget

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet