Eté

Voici l’été, belle saison qui rime avec vacances, voyages, travail saisonnier, changement de rythme, chaleur, cueillette des fruits. Nous attendons qu’il soit beau. Un mauvais été ne prémunit pas contre les rudesses de l’hiver qui ne manqueront pas de venir. Avec son soleil en plein ciel, il est symbole de bonheur, de vie.
Été, c’est aussi le participe passé du verbe être, utilisé pour désigner un évènement qui dure encore. J’ai été vacciné. Sous-entendu : je suis protégé contre les maladies. J’ai été puni, et j’en ressens encore toute la peine.
Ce participe est particulièrement prisé lorsque les gens racontent leur expérience au curé que je suis. « J’ai été baptisé ou
confirmé», « j’ai été au catéchisme vers telle personne». Ainsi s’égrène une litanie. Sauf qu’à la fin je ne sais rien sur ce
qu’est devenue cette personne, aujourd’hui. Est-elle heureuse ? Est-elle encore croyante ? De quelle manière ?
Ceux qui ont été, ce sont les morts. Mais pas tous, puisque chacun de nous a été quelque chose et est encore là !
Dans «j’ai été», il y a les bonheurs et les épreuves. Les réussites et les échecs. Il peut y avoir toute la périphérie de mon existence tant que je ne parle pas du centre, de moi. Ce présent fait de tous ces «j’ai été» et de bien autre chose encore.
Cet été, je vais vivre de nombreux «j’ai été». Et je saurai dire ce qu’ils auront fait de «moi» !
Bel été. 

Père Raymond Monnoyeur
Vicaire général


OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet