Message de Mgr Jordy à l'issue de la célébration

Remerciements de Monseigneur Vincent Jordy à l’issue de la célébration d’installation
Dimanche 16 octobre 2011 – Cathédrale de Saint-Claude



Frères et sœurs, chers amis,

Alors que nous arrivons à la fin de cette célébration d’installation, je souhaite bien entendu rendre grâce à Dieu et exprimer un certain nombre de remerciements, voire de souhaits.

Vous me permettrez, avant toutes choses, de remercier mes parents qui, malgré leurs problèmes de santé sont présents aujourd’hui. L’accueil que je reçois dans ce diocèse, et ce depuis plusieurs semaines, doit les rassurer.
J’ajoute à cette évocation personnelle, les autres membres de ma famille présents ou absents, mais aussi ma sœur qui ne peut être là aujourd’hui et mon frère qui nous regarde du balcon du ciel.
Je voudrais remercier Monsieur le nonce apostolique en France, Monseigneur Luigi Ventura.
Merci Excellence pour votre présence. Je me permets de vous demander de transmettre au Saint Père, le Pape Benoit XVI, mes remerciements pour sa confiance, de l’assurer de mon attachement filial et de la profonde communion du diocèse de Saint- Claude.

Je voudrais remercier pour leur présence mes frères évêques, particulièrement ceux de la Province ecclésiastique de l’Est et notre métropolite André Lacrampe.
Cher André, ce jour est aussi un jour important pour toi, c’est l’anniversaire de ton ordination épiscopale.
Tous mes vœux donc pour la suite de ton ministère et merci pour ton accompagnement et ta prévenance fraternelle.
Je veux aussi saluer Monseigneur Schokert, évêque de Belfort-Montbéliard et les vicaires généraux de Nancy, Metz, Saint-Dié et Annecy.
Je veux bien entendu remercier chaleureusement pour leur présence mes prédécesseurs, Monseigneur Patenôtre qui me fait l’amitié d’être présent et bien entendu Monseigneur Jean Legrez avec qui j’ai eu l’occasion de travailler durant quelques années dans cette province de l’Est.
Merci Jean pour ton amitié et ta présence en ce jour.
La province de l’Est ne serait pas au complet, bien entendu sans l’Alsace – où nous retournons tous demain pour une session évêques prêtres - et Strasbourg mon diocèse d’origine où j’ai exercé le ministère de prêtre et d’évêque.
Merci donc à toi cher Jean-Pierre pour ta présence, pour la période d’apprentissage et enfin pour la collaboration fraternelle que tu m’as offerte durant ces trois dernières années à tes côtés comme évêque auxiliaire avec Christian aujourd’hui absent et dont la santé nous fait souci.
Merci aussi à vous, Monseigneur Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg, d’être là.
Vous me faites, Père un beau cadeau et Dieu sait combien j’ai reçu et appris de vous. Merci aux vicaires généraux, Monseigneur Bogner et Monseigneur Musser, aux membres du conseil épiscopal, amis et collaborateurs appréciés de longue date.
Merci aux « locaux de l’épreuve » si j’ose dire, les évêques issus de cette généreuse terre du Jura : Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, évêque d’Amiens et Monseigneur Philippe Gueneley, évêque de Langres qui ont fait une longue route pour être avec nous.
Merci aux émérites, Monseigneur Dalloz et Monseigneur Rousset dont la sagesse me sera précieuse.
Merci à toi cher Nicolas, ami de séminaire, auxiliaire de Nanterre.
Nous n’imaginions pas - heureusement - alors que jeunes séminaristes nous allions faire de la catéchèse paroissiale ensemble dans la banlieue de Rome, que Jésus nous donnerait à vivre de tels moments.
Merci enfin à vous Monseigneur Hérouard, secrétaire général de la Conférence des évêques de France, signe de la communion avec l’Eglise de France.

Qu’il me soit bien entendu permis d’élargir ces remerciements aux ministres ordonnés.
Merci aux nombreux prêtres présents cet après-midi ; mes amis prêtres venus d’Alsace d’abord, vous qui avez fait ce beau chemin jusqu’à Saint-Claude pour venir priez avec moi.
Merci tout particulièrement aux prêtres du diocèse de Saint-Claude, mes collaborateurs dans l’épiscopat.
Nous nous sommes déjà rencontrés, pour la plupart d’entre vous, lors de mon passage chez vous où vous avez eu la bonté de m’accueillir ou lors d’une matinée à Montciel.
Ensemble nous avons à aimer Jésus et à le faire aimer aux hommes et aux femmes qu’Il nous confie et ainsi à témoigner de l’Evangile.
Apprenons toujours plus à compter les uns sur les autres pour cette belle mission, en aimant le Christ, en aimant l’Eglise, en aimant notre ministère.
Un salut et un merci particulier au diocèse de Thiès au Sénégal et aux prêtres de ce diocèse qui collaborent dans le Jura.
Merci aux diacres permanents du diocèse qui sont le signe du service au milieu de nous.
Merci aux religieux et religieuses du diocèse qui, je le sais par des signes fraternels nombreux qu’ils m’ont fait parvenir, portent la mission dans leur prière et sont au service dans de nombreux lieux du diocèse.
Merci aux nombreux laïcs de ce diocèse qui prennent part à la mission.
Merci à nos séminaristes qui sont un signe d’espérance ; je souhaite dire aux jeunes gens qui s’interrogent peut-être quant au fait de donner leur vie comme prêtre qu’il y a de la joie à suivre Jésus et que nous sommes prêts avec le Service Diocésain des Vocations à leur donner les moyens d’écouter cet appel et d’y répondre, si c’est là l’appel de Dieu pour eux.

Merci aux représentants des autorités civiles, administratives et religieuses d’être présentes cet après-midi ; Monsieur le Préfet du Jura, Monsieur le Maire de Saint-Claude qui nous a tant facilité les choses pour ce temps de célébration et le temps convivial qui suivra, Monsieur le Maire de Lons-le-Saunier, mon lieu de résidence, Mesdames et Messieurs les députés et sénateurs, Dalloz, Sermier et Bailly.
Qu’il me soit aussi permis d’évoquer la présence amicale de Monsieur le Président du Conseil Général du Haut-Rhin, Charles Buttner.
Merci à la représentante de l’Eglise Réformée de France et aux délégués du Conseil Régional du Culte Musulman d’être là ; je viens d’une région où l’œcuménisme et le dialogue interreligieux sont des traditions riches et vivantes, nul doute que nous aurons l’occasion de les vivre ici.

Mes remerciements veulent aussi s’élargir aux nombreux amis d’Alsace qui sont venus fêter avec moi cette arrivée dans le Jura, particulièrement ceux de la Fraternité de Jésus, ma famille spirituelle.
Mes remerciements s’adressent bien évidemment à toutes les personnes qui ont œuvré depuis des semaines pour la liturgie, le chant, l’accueil des personnes, le repas de midi, le temps convivial qui suivra.
Merci à ceux qui ont donné de leur temps et qui ont offert ce qui permet ce temps de partage.
Merci à vous Père Girod, particulièrement pour tout ce travail de coordination que vous avez porté au milieu de bien d’autres choses.
Enfin mes remerciements s’adressent à vous, chers amis, frères et sœurs du diocèse de Saint-Claude qui m’accueillez aujourd’hui.
Vous attendiez depuis quelques mois un nouvel évêque.
J’ai la joie de vous rejoindre pour que l’Eglise qui est dans le Jura continue à annoncer l’Evangile, à le célébrer et à en vivre par la diaconie, le service au cœur du monde, pour que nous expérimentions toujours plus, pourquoi ne pas le dire, la joie d’être chrétiens.
Chers diocésains, je vous remercie déjà de m’aider à découvrir cette terre du Jura, son histoire afin d’y entrer avec vous ; le fait d’utiliser une crosse historique de la cathédrale n’est, en ce sens, pas une coquetterie de ma part, mais un signe de mon entrée dans une histoire qui me précède, qui me dépasse et qui me survivra largement.
Rassurez-vous, je ne la promènerai pas dans le diocèse pour des raisons évidentes de sécurité et de sobriété !
Pour entrer dans une histoire, il faut bien entendu du temps.
Dans votre, dans notre région, riche de produits de la terre qui demandent du temps, pays de grands vins, pays de grands fromages, je sais que je trouverai des hommes et des femmes au cœur large qui aiment Dieu et leurs frères.
Bien entendu si l’affinage d’un Comté ou d’un Morbier n’est pas rien, l’affinage d’un cœur d’homme, lui, prend toute la vie.
Ce chemin de l’affinage du cœur, pour vivre toujours plus profondément la foi, l’espérance et la charité nous allons le poursuivre ensemble.
Je vous assure de toute mon énergie et du don de ma personne pour que vive l’Eglise dans le Jura.
Ce don je le fais d’autant plus facilement qu’il permettra, je l’espère, à un grand serviteur de cette Eglise de bénéficier d’un régime de vie un peu plus paisible.
Cher Père Philippe Adellon, vous avez été administrateur diocésain de Saint-Claude durant plusieurs mois.
Vous avez assuré cette mission d’Eglise avec soin et dévouement malgré de sérieux problèmes de santé.
Au nom de tous, je vous dis un profond et respectueux merci ; un double merci, à dire vrai.
Merci pour la mission déjà accomplie durant ce temps, merci aussi d’accepter de m’accompagner quelques temps encore, comme Vicaire général de ce diocèse.
Votre connaissance du terrain et votre sagesse me seront précieuses pour mes débuts, pour continuer à bâtir ici dans la paix et l’unité l’Eglise de Dieu.
Cette Eglise que nous formons tous, hommes et femmes baptisés, c’est aussi cette église de pierres dans laquelle nous sommes, la cathédrale de Saint-Claude.
Cette cathédrale sera fermée à partir du lendemain de la fête de la Toussaint pour des travaux réfléchis par mes deux prédécesseurs, des travaux qui permettront enfin à ce chœur de cathédrale de fixer de manière forte la réforme liturgique voulue par le second concile du Vatican dont nous fêterons prochainement les 50 ans de l’ouverture.

Enfin, qu’il me soit permis de conclure par un dernier mot, une simple et courte prière. Elle s’adresse à Toi, Seigneur Jésus.

Seigneur, tu m’as appelé à devenir le Pasteur de cet Eglise du Jura ; donne-moi, à ta suite un cœur doux et humble, un cœur qui aime servir et qui serve en aimant afin de conduire, à la lumière de ta Parole, sous la conduite de l’Esprit, ce peuple vers le Père.

Amen+





OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet