Dieu au pluriel


Rémi Chéno, Dieu au pluriel 
Penser les religions, 
Cerf, 2017
155 pages, 12 €


Les événements actuels n’invitent guère au dialogue interreligieux. Et pourtant, il semble difficile de le considérer comme quantité négligeable. Qui mieux qu’un dominicain français résidant en Egypte pouvait s’atteler à cette tâche consistant à « penser les religions » (sous-titre du livre) ?  Rémi Chéno développe une vision positive du dialogue, estimant possible d’habiter plusieurs religions à la fois. Il ne s’agit pas, dans son esprit, d’entrer dans la confusion mais de devenir « expert du passage ». Par exemple, pourquoi ne pas imaginer qu’un chrétien puisse « goûter à la fois le caractère insurpassable de ses dogmes chrétiens et celui de la foi musulmane » (p. 147). Avant cela, l’auteur synthétise fort bien les différentes voies du dialogue entrevues du côté catholique. Sans pour autant mépriser les autres religions, l’exclusivisme – que l’on trouve chez le théologien réformé Karl Barth – consiste à ne considérer comme vraie qu’une religion, la sienne. Au contraire, l’inclusivisme – cher à un théologien catholique comme Karl Rahner – estime que toutes les religions possèdent une part de vérité, mais que celle-ci trouve un accomplissement dans le christianisme. A mi-chemin se trouve la voie pluraliste selon laquelle les grandes religions possèdent en commun un accès à la vérité.

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet