Fratello, festival européen de la joie et de la miséricorde

Du 11 au 13 novembre, le pape François invitait à Rome les personnes en situation de précarité.
Les trois diocèses de Franche-Comté se sont associés pour répondre à cette invitation. Le Secours catholique s’est vu confier la mission d’organisation de ce pèlerinage. 

Nous sommes heureux de vous partager les témoignages des participants du diocèse de Belfort, réalisés par Jean-Marie Descourvieres, diacre. C'est au cours de la messe du dimanche 4 décembre que ce partage a eu lieu, en guise d'homélie.
Merci à vous pour ce fort témoignage !

Montage photo © Jean-Marie Descourvieres
Textes © Jean-Marie, Gérard et Stéphanie

Extraits vidéo © Fratello



"Nous voudrions vous dire ce qu’a été pour nous ce pèlerinage de trois jours à Rome.


Gérard : "Nous avions à cœur de partager avec vous notre retour : deux jeunes, Stéphanie et moi Gérard et un accompagnateur Jean-Marie pour 24 Franc-Comtois (dont 9 de notre diocèse).
Nos évêques Franc-Comtois avaient chargé le Secours catholique pour organiser ce pèlerinage et c’est avec 4 à 5000 européens représentant 20 pays dont beaucoup de français tant pélerins qu’organisateurs de Fratello, que nous avons vécu ce temps fort autour de notre pape."


"C’est à la demande du pape, que nous sommes venus à Rome pour clore l’année de la Miséricorde. Il voulait vivre ce jubilé avec les personnes en situation de précarité."


Stéphanie : "Ce pèlerinage fut vraiment un temps fort pour beaucoup d’entre nous; beaucoup d’émotion, de coeur exprimé ou ressenti, de joie à se retrouver soi-même et en fraternité avec les autres." 
Gérard : "Temps fort qui nous a permis de boire à la source, retrouver nos sources."

Regard sur notre Pasteur, le pape François

Jean-marie : "C’est un pape souriant qui prend son temps que l’on a rencontré, lorsqu’il nous a accueilli. Le pape se retrouve avec les siens. La petite vidéo qui suit vous montre une simplicité, la joie sur tous les visages; des regards aimants, affectueux, pleins d’enthousiasme. Des mains tendues, fraternelles. Un coeur à cœur." Vidéo
Ce temps de rencontres, de retrouvailles m’a rappelé le Christ, le jour des Rameaux... C’est la fête.

"Le pape lors de la messe du Jubilé : un visage grave, un pasteur qui porte toute l’Église, qui porte aussi toutes les souffrances et les contradictions de notre monde; un pape qui veut réconcilier les riches et les pauvres et non pas la guerre... C’est le temps pascal."  Vidéo 

Avec quoi revenons-nous ?
Témoignages

 

Témoignage de Stéphanie
Bonjour, Je reviens de Rome avec le festival de la joie et de la miséricorde. Avec la joie, de découvrir ROME  et la joie de rencontrer des personnes et de retrouver des camarades.J’avais peur au départ car c’est un grand trajet; Mais finalement j’en reviens avec beaucoup de joie. Ce que j’ai compris à Rome, c’est que Dieu, par l’intermédiaire du Saint Esprit, est toujours avec nous. Comme nous l’a confirmé à plusieurs reprises, le pape François,: Dieu ne nous abandonne jamais. La porte de la miséricorde est fermée à Rome mais c’est pas trop tard, le prêtre est là pour nous donner cette joie qui est la miséricorde de Dieu. J’en ai fait l’expérience et donc je sais de quoi je parle. Allez, n’hésitez pas. A bientôt

Témoignage de Gérard
N’ayant jamais été à l’église avant la perte de mon papa d‘un cancer de la langue, et mon entrée en équipe JOC, je suis un débutant et ai tout à apprendre de l’évangile et autres textes religieux.
D’un signe ou d’un appel que je garderais pour moi, j’ai accepté ce pèlerinage pour me trouver un temps pour moi, chose que je n’ai pas beaucoup le temps de faire en temps normal. Mais aussi de vivre des moments de partage en groupe, moi qui souvent souffre de la solitude.
A présent je vous partage les deux phrases qui m’ont marqué de la parole du Pape :
"On veut savoir quand nous sommes appelés et avoir des signes."
"Je vous demande PARDON pour toutes les fois où nous chrétiens, devant une personne Pauvre, nous détournons le regard.
PARDON"
Et maintenant, avec quoi je reviens ? 
Je reviens avec le sentiment d’avoir une nouvelle mission envers les Autres. Je ne sais pas vous, mais moi, me voici transformé, ma tête est encore à Rome et pourtant mon corps est en Franche-Comté. Je me sens apaisé, voire léger. Aurais-je réussi à laisser mes problèmes aux portes de Rome, j’ai été pardonné de mes pêchés? Je me sens bien et paraît-il, aux dires de mes voisins et de mon entourage, que je resplendis comme jamais. 
Moi, le loup solitaire qui se protège quand il faut vivre en groupe et faire attention aux autres, je ne peux oublier ces visages des personnes rencontrées dont le cas est plus important que le mien. Dans notre fraternité, grâce à tous, j’ai mûri et ai retrouvé une énergie enfouie.

Témoignage de Jean-Marie
Pendant trois jours, je me suis retrouvé à pousser le fauteuil roulant de Colette. Colette, qui a bien galéré toute sa vie, (qui sait ce que c’est d’avoir été, avec son mari, sous l’emprise de l’alcool). Qui est née comme moi à Goux-Les-Usiers, mais de condition plus modeste car fille d’un pâtre, mais dont je n’ai plus de souvenir puisqu’à 5ans sa famille avait dû quitter le village....Et c’était moi le diacre qui me retrouvait à pousser Colette… Et bien à Rome, j’ai réalisé que le personnage qui est premier dans une telle situation ce n’est pas "le bien portant qui pousse", mais la personne handicapée qui est devant, dans le fauteuil...
Se faire serviteur, c’est passer derrière et quelle reconnaissance quand c’est grâce à la personne handicapée que l’on se retrouve (avec elle) aux premières loges (places).

Le message que le pape nous adresse

Stéphanie
"Vous les pauvres, ne perdez pas la capacité de rêver et d'être passionné 
Rêver d’un toit, rêver de venir à Rome, rêver de pouvoir changer le monde, c’est une graine qui naît dans votre cœur...Celui qui a tout, ne peut pas rêver! Les gens simples suivaient Jésus parce qu’ils rêvaient qu’il les guérirait, leur ferait du bien et ils le suivaient et Lui les libérait.

Gérard
"Vous les pauvres, soyez dignes"
La capacité de trouver la beauté jusque dans les choses les plus tristes et les plus douloureuses, seul un homme ou une femme qui a la dignité peut l’avoir. Pauvres oui, dominés non ! Exploités non !

Stéphanie
"Vous les pauvres, soyez solidaires"
Quand il y a beaucoup de richesses, on oublie d’être solidaire, parce qu’on s’est habitué au fait qu’on ne manque de rien ! Quand la pauvreté te porte parfois à souffrir, elle te rend solidaire et te fait tendre la main à celui qui vit dans une situation plus difficile que la tienne.

Gérard
"Vous les pauvres, soyez des artisans de paix."
Les guerres se font entre riches, pour avoir plus, posséder plus de territoire plus de pouvoir, plus d’argent... c’est très triste quand on arrive à se faire la guerre entre pauvres alors que par leur propre pauvreté, ils sont plus enclins à être des artisans de paix. Faites la paix, créez la paix, donnez des exemples de paix. Nous avons besoin de paix dans le monde, dans l’Eglise.

Jean-Marie
"Je vous demande pardon"
Je vous demande de m’excuser si j’ai pu parfois offenser avec mes paroles ou pour ne pas avoir dit les choses que j’aurais dû dire. Je vous demande pardon au nom des chrétiens qui ne lisent pas les Évangiles en y trouvant la pauvreté au centre. Je vous demande pardon pour toutes les fois où nous chrétiens devant une personne pauvre ou une situation de pauvreté, nous détournons le regard, Pardon.
Avec une telle attitude, nous ne sommes pas en cohérence avec l’évangile.
Que votre pardon nous fasse redécouvrir que la pauvreté est au coeur de l’évangile et que nous devons former une Église pauvre pour les pauvres... et que chaque homme et chaque femme quelque soit sa religion voit en chaque pauvre le message de Dieu qui se fait proche et se fait pauvre pour nous accompagner dans la vie.

Les pauvres l’entourent et lui imposent les mains. Par ce geste, il met en pratique, ce que nous dit Jésus dans l’évangile de Matthieu : Ce que vous faites avec les plus petits d’entre les miens.
Priez pour moi et bénissez moi, vous les pauvres par qui Jésus se révèle aujourd’hui.
Convertissez-vous, le Seigneur Vient. Il vient par notre baptême, il vient par l’eucharistie que nous allons célébrer, il vient par les pauvres que nous accueillons...

Jean-Marie Descourvieres

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet