Actualités diocésaines : toutes les actualités du Diocèse de St Claude





"Madagascar, c’est mon pays". C’est la principale phra­se retenue par les personnes qui ont côtoyé le révérend père Jacques Tiersonnier, mort avant-hier à l’âge de 100ans. Ce père jésuite a rejoint ses autres frères dans le monde de la Paix hier, après un siècle et trois mois de vie sur terre.

Arrivé à Madagascar en 1939, le révérend père Jacques Tiersonnier était l’un des rares témoins de l’Histoire de la Grande île, de l’époque coloniale à la quatrième république.
C’est également l’un des enseignants des hauts responsables du pays. Didier Ratsiraka, ancien président de la République, ou Roger Kolo, ancien premier ministre et ministre de la Santé publique, ont grandi sous ses yeux quand il était recteur du collège Saint Michel.
Le révérend père Jacques Tiersonnier est ensuite parti dans les quatre coins de la Grande île pour promouvoir le développement et la bonne semence comme à Moron­dava, Ambatolampy et Belo sur Tsiribihina. Soucieux du développement du pays et passionné de littérature, le révérend père Jacques Tiersonnier a écrit différentes œuvres comme « Au cœur de l’île rouge », « Les prêtres, acteurs de développement » ou « Entre les sagaies et l’ombrelle ». Ces œuvres ont toutes relié
l’évènement de 1947 au développement du pays.
Avant d’entrer dans le monde des cieux, une messe et un au revoir seront organisés demain à l’église catholique romane Analamahitsy à 13h30. Il sera enterré ensuite dans le tombeau des religieux à Ambohipanja-Ilafy.

Vonjy Radasimalala - l'Express de Madagascar

Date de publication : 21 janvier 2015  

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet