Actualités diocésaines : toutes les actualités du Diocèse de St Claude


Les prêtres, les religieux et  religieuses, les diacres permanents et leur épouse, les membres des services diocésains et du personnel de l’évêché et de Montciel, les responsables de mouvement ont répondu nombreux, en ce jeudi 7 janvier 2016, à l’invitation de notre évêque pour la cérémonie de l’échange de vœux. 





Le Père Jean Baptiste Pashi Tundando, curé doyen de Morez a tout d’abord pris la parole pour présenter à Mgr Jordy les vœux du diocèse, au nom des personnes présentes. Evoquant les événements douloureux qui ont frappé la France et le monde en 2015, il a aussi souligné que cette année qui venait de s’achever avait vu des événements heureux dans notre Eglise universelle et diocésaine, motifs de rendre grâce au Seigneur.

Il a souhaité à notre Eglise diocésaine que 2016 soit une vraie année missionnaire où se déploie la miséricorde du Père, une année de paix, d’espérance et de fraternité. Enfin, s’adressant plus particulièrement à Mgr Jordy, il a repris un texte de saint Paul aux Anciens de l’Eglise d’Ephèse (Ac 20, 28) : « Prenez soin de vous-mêmes et de tout le troupeau dont l’Esprit Saint vous a établis les gardiens, soyez les bergers de l’Eglise de Dieu qu’il s’est acquise par son propre sang » avant de l’assurer de notre prière et de notre franche collaboration à la mission.


C’est autour du thème de la porte que Mgr Jordy a articulé son intervention. Evoquant la porte de l’année nouvelle que nous venions de passer, il a rappelé l’invitation du pape François à franchir la Porte de la Miséricorde au cours de l’Année jubilaire et son encouragement à une conversion personnelle et à une transformation missionnaire de l’Eglise.

Notre évêque a alors souligné que « pour que la Bonne Nouvelle s’exporte vers d’autres, il s’agit avant toute chose de nous déporter, c’est-à-dire de nous décentrer de nous-mêmes (…) pour être capables de devenir vraiment missionnaires en annonçant le Christ et non pas en nous annonçant nous-mêmes. (…) Pour passer la Porte de la Miséricorde, il nous faut avant toute chose franchir les portes de notre cœur, les ouvrir largement, peut-être en huiler les gonds, en fracturer les serrures pour que la lumière et la joie de Dieu entrent pleinement en nous et que nous puissions les communiquer vraiment aux autres. (…) La question est de savoir si nous portons bien le Christ et si, en nous voyant vivre, nos contemporains peuvent comprendre qu’un Autre nous porte. C’est là le souhait que je formule pour notre Eglise qui est dans le Jura. » 

Puis il a remercié les prêtres, les diacres, leur épouse et leur famille, les religieux et religieuses, les bénévoles et les salariés qui prennent une part à la mission, les séminaristes et ceux qui envisagent de le devenir, rappelant à tous et toutes que tout ce que nous faisons, « c’est en communion avec Celui qui nous a dit « Je suis la Porte »  et qui nous porte dans sa grâce, par son Esprit, jusqu’à son retour. »

En guise de conclusion, il a invité les personnes présentes à partager la bonté et la grâce de Dieu avec ses voisins et voisines en leur souhaitant une bonne et heureuse année. 

Date de publication : 08 janvier 2016  

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet