1914 - 2014

Il y a déjà cent ans que cette terrible guerre commençait. Elle devait être la dernière.C’était le souhait de toutes les populations qui avaient souffert. Après tant de morts et de barbarie, ça suffisait. La leçon était à retenir. 
C’était sans compter avec la nature humaine. Il y a toujours des fous pour penser qu’une guerre peut être la solution à des difficultés sociales ou politiques. Comme si une guerre pouvait être «bonne»
Aujourd’hui le monde n’est toujours pas en paix. Des conflits violents secouent de nombreux pays.
Nous-mêmes sommes touchés par des attentats, des enlèvements, des exécutions sommaires.
Quand donc tout cela finira-t-il ? Je ne sais. Seule une petite voix, une voix qui vient des temps anciens et qui traverse la longue histoire des hommes me vient à l’oreille. Tout cela finira quand notre coeur de pierre deviendra un coeur de chair. Tout cela finira quand le messager apportera la paix.
La paix ne vient pas comme un fleuve. Ni comme un grand vent qui balaierait tout sur son passage. La paix est promesse. Elle est un don. Elle est à recevoir.
Heureux celles et ceux qui sont assez désarmés pour la recevoir et la proposer. 
Heureux les pacifiés !
Heureux les pacifiques ! Elle vient, la paix ! Fragile, discrète.
Chacun est assez fort pour l’accueillir, pour la cueillir et l’offrir. 

Père Raymond Monnoyeur, vicaire général

OK
OK

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet