Parole de notre évêque


Ils sont tous là. Ils sont près de 6 000 à être accrédités. Et pourquoi ?
Pour papoter sur l’élection du nouveau Pape. Il y a les experts qui expliquent ce que serait un bon Pape, comme il y a 2000 ans. Car déjà, il y en avait des experts : des experts de la Loi, de son interprétation pour savoir qui serait le bon Messie, comment le reconnaître... et ils n’ont pas compris grand chose pour la grande majorité d’entre eux. Et puis, il y a les sondeurs qui disent ce que devra être le Pape, comme il y a 2000 ans pour le Messie. Un premier sondage avait été organisé par Jésus lui-même avec ses apôtres. Il les interrogera : « Qui est le Fils de l’homme aux dires des gens ? ».
Et les réponses tombent toutes à côté. Il faudra que l’apôtre Pierre réponde, éclairé non par la chair et le sang mais par l’Esprit Saint, le don du Père du ciel : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ». 

Quand au second sondage, il est fait par un vrai professionnel, Ponce Pilate le vendredi saint au matin. Il va sonder la foule : « Qui faut-il relâcher, Jésus ou Barabas ? ». Nous connaissons la suite. Il faudra que le Père au matin de Pâques relève le Fils dans la puissance de l’Esprit... Alors, si on cessait de papoter et si on laissait faire le seul véritable expert - celui qui conduit à la vérité tout entière -, le seul véritable sondeur - celui qui sonde le cœur même de Dieu -, l’Esprit Saint ? Comme il vient de le faire à Rome avec l’élection du pape François. 

† Vincent Jordy
Évêque de Saint-Claude

Auteur : Mgr Vincent Jordy
- Date : 01 février 2013

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet