Homélie de Mgr André Lacrampe

Ac 2,14-22-33
1 Pe 1,17-21
Luc 24,13-35

Frères et Sœur, Irmaos,

Les rassemblements ponctuent la vie de l’Eglise à tous les niveaux, paroissiaux, diocésains et internationaux.

Ils étaient nombreux les pèlerins à Rome, dimanche dernier, pour la béatification de Jean Paul II qui s’était rendu, en pèlerin, à deux reprises au Sanctuaire de Fatima durant ses années de pontificat.

A quinze jours de la fête de Pâques, nous voici rassemblés dans ce sanctuaire dédié à Notre Dame de Mont Roland. Cette fête traditionnelle qui vous réunit ici nombreux, portugais en Franche-Comté, dans l’Est de la France, de Suisse et d’autres régions, est riche de signification joyeuse, de communion féconde et de foi partagée.

Chacun est là avec son histoire qui est parfois une traversée difficile mais aussi bâtie de rencontres amicales, de réussites et de projets.

Vous manifestez un esprit de famille, vous rayonnez de cet amour, vous témoignez de votre foi.

Continuez à marcher ensemble, avec tous les liens qui vous unissent aux communautés paroissiales de vos diocèses.
Ne manquez pas de nourrir votre vie de foi , avec la dévotion à Marie que l’on prie dans de nombreux sanctuaires du monde, mais aussi avec l’accueil de la Parole de Dieu qui nous invite à entrer dans une véritable relation avec le Christ.

1. Marie, nous la prions. Elle a fait partie de la petite communauté chrétienne au début de l’Eglise.
Elle est notre accompagnatrice sur notre route, sur le chemin de la foi, de la vie chrétienne.
Les représentations que les artistes, au cours des siècles, ont donné de Marie sur les fresques, les vitraux, les statues, les oriflammes sont diverses.

-Marie les bras tendus, les mains ouvertes, celle qui accueille.
-Marie avec l’enfant dans ses bras, Vierge de Majesté, ainsi qu’elle se présente ici à Mont Roland
-Marie, les mains jointes, en prière, ainsi Notre Dame de Fatima, icône de Marie qui a été bénie en ce lieu en 1968.

Con Maria, ficamos peregrinos da fé.
Maria, hoje ainda e a nossa estrela, ela guia e ilumina a nossa camintade.
Cantamola, oramoi-la, na nossa case i nas igrejas.
Hoje, pais, continuai a soustentar a fe dos vossos filhos e dos vossos jovens.
Familial, continuai a ser responsaveis desta transmissas da fe. E a França i otros paises necessitan do voss alento spiritual, dos vossos valores familiares e dos vosso testemunho.


2. Mais, Marie ne fait pas écran à son fils Ressuscité.
Nous l’avons entendu dans le récit des actes des Apôtres, Pierre témoigne haut et fort du Ressuscité.

C’est le premier discours missionnaire de Pierre dans la communauté chrétienne.
C’est le jour de Pentecôte, Marie doit faire partie de l’assemblée des fidèles.
L’apôtre Pierre rappelle ce double mouvement :
-Le christ est mort crucifié après sa condamnation à mort.
-Dieu l’a Ressuscité. Il est vivant.

La mort n’a pas le dernier mot de l’histoire.
Le Christ nous rejoint aujourd’hui comme hier il rejoignait les deux disciples sur la route d’Emmaüs.
Ils étaient tristes, déçus, désorientés. Nous le sommes nous aussi à certains jours où la lassitude nous gagne, où le doute nous envahit, où la souffrance devient si grande dans notre corps…
On entend autour de nous des réflexions comme celles-ci :

-« Là où je travaille, il n’y a plus de solidarité, c’est chacun pour soi »,
-« Les parents, ils ne se causent plus depuis trois semaines »
-« Notre enfant ne s’intéresse plus à ses études, on s’interroge pour l’avenir »
-« Les drames de la route, les conflits dans le monde, les suicides »

Et voilà que sur la route d’Emmaüs, mais aussi sur nos routes, Quelqu’un marche avec nous, à notre pas, à notre rythme, c’est la présence d’un ami, c’est la présence du Christ.
La parole de l’Evangile que j’accueille, c’est le Christ qui ouvre mes yeux et mon cœur à sa lumière.
J’entre alors dans une vraie relation avec Lui et je vais le reconnaître, moi aussi, au signe du pain partagé, l’Eucharistie du dimanche, celle d’aujourd’hui en ce lieu de Mont Roland, où nous sommes réunis pour la fraction du pain, reconnaissant vraiment la présence du Christ Ressuscité.
La vie chrétienne n’est pas de tout repos, c’est un chemin où l’on risque de s’essouffler.
Rappelons-nous toujours que, sur la route de notre existence, le Christ ne nous abandonne pas.

Avec l’eucharistie, « pao vivo, partido, dividido », nous recevons en nous sa présence qui transforme notre vie.
Comme les disciples de l’Evangile, nous repartirons de ce pèlerinage sur le chemin de nos vies pour être dans l’espérance de vrais témoins de l’Evangile.
Nao temeis !
Toute la mission chrétienne est de rayonner la lumière de Dieu et son amour au cœur de notre société.
Souvenons-nous, dans le message délivré à Fatima en 1917 aux trois enfants, Jacintha, Francisco et Lucia qui récitaient le chapelet plusieurs fois par jour en offrant leurs prières pour la fin de la guerre, Marie demande aux hommes de ne plus offenser Dieu.

Or, Dieu est toujours offensé par les souffrances que les hommes ne cessent de provoquer ou d’endurer.
Comment ne pas penser, en ce 8 mai, jour de l’armistice, aux guerres, aux millions de soldats et civils qui ont fait le sacrifice de leur vie pour défendre leur pays et la cause de la paix.
Comment ne pas penser aux pays en guerre dans le Proche et Moyen Orient, en Afrique ? Aux atteintes portées contre la famille, contre les enfants ?
Offenses faites au Dieu de la vie.

Vamos prosseguir a nossa oraçao.
Vamos fazer Eucharistia, acoher cristo, Nascido de Maria, Ele e fonta de vida e sinal de esperanca.

En ce mois de mai, devant la statue de la Vierge de Fatima, statue que vous avez ramenée du Portugal, que monte notre prière confiante.

Francisco, l’un des trois voyants disait de Marie : « Elle est notre amie ! »
Que Marie soit aussi pour chacun de nous notre amie.


En ce 8 mai, en communion avec tous ceux qui œuvrent à la paix, à l’unité, à la réconciliation dans leur peuple, en communion avec vos familles du Portugal, poursuivons dans la joie cette célébration.

Professons tous ensemble la foi de l’Eglise, la foi que nous avons reçue des premiers disciples du Christ.
Creio em um so Deus, pai todo-poderoso, criador do ceu e da terra.


+ André LACRAMPE

   

   

   
OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet