Journée de formation pastorale de la santé 8 mars 2018

Comme chaque année, la pastorale de la santé organise une journée de formation pour aider tous les acteurs de la santé, et en particulier les visiteurs de malades à être attentifs à la qualité de leur mission. Ce 8 mars, l’animation de la réflexion sur « Comment communiquer au-delà de la parole ? » a été menée par Mmes Sophie THIERRY (orthophoniste auprès de personnes atteintes de troubles du langage) et Isabelle FAIRY, ayant une forte expérience d’accompagnement de personnes en fin de vie, notamment au sein de l’association  JALMAV.

 La centaine de personnes participantes à cette rencontre ont pu découvrir un peu plus profondément ce qu’est le langage et ce que peuvent être les troubles du langage, de façon à pouvoir aider à l’expression, autant que faire se peut, de celui qui n’arrive plus à formuler correctement. Un trouble du langage n’est pas un trouble de l’intelligence, mais il faut apprendre à décoder comme on le fait en présence d’une langue étrangère. Quelques points de repère parmi tant d’autres : Ecouter attentivement pour deviner le sens des mots qui peuvent être tordus, prendre beaucoup de temps pour laisser la possibilité d’accéder aux mots, observer tous le gestes, les regards, les mimiques, les signaux paraverbaux, parler lentement avec des phrases courtes et un vocabulaire fréquent, reformuler ce que l’on croit avoir compris et faire valider par la personne pour vérifier, parfois demander d’écrire, ne jamais rester trop longtemps près de la personne qui fatigue généralement très vite, manifester à celui qui a du mal à communiquer qu’il est encore un communiquant, etc…

 Pour l’accompagnement des personnes en fin de vie, les points d’attention habituels ont de nouveau été soulignés, tellement il est important de les entendre et de les réentendre pour qu’ils deviennent un réflexe : Toujours considérer la personne en fin de vie comme une vivante et non comme une future morte, ne pas apporter ses peurs et ses angoisses, se mettre physiquement à la hauteur de l’autre, ne pas avoir peur du silence habité de présence, être attentif au premier regard, aller en priorité vers les personnes qui ne parlent pas, ne pas faire de la mort un mot tabou, avoir un groupe de relecture de ce qu’on a vécu et ressenti (d’où importance de l’équipe d’aumônerie ou du Service Evangélique des Malades)… et tant d’autres expériences, toujours personnelles et jamais identiques…

 Il est souhaitable qu’une suite soit donnée à cette journée de formation dans les différentes équipes de la pastorale de la santé. Pour continuer la réflexion dans le cadre cette fois d’une récollection, gardons le 29 mai sur nos agendas. Thème de cette prochaine rencontre animée par le P. Armand ATHIAS : Dieu parle au cœur du silence

P. Armand Athias

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet