Faits… vrillés ?

Aujourd’hui, dès qu’un événement se déroule dans notre société, certains médias s’en approchent, s’en font écho et nous livrent leur version des faits, parfois bien différente de la réalité.
Pour telle ou telle manifestation, les chiffres des participants pourront ainsi allègrement varier du simple au double voire plus encore pour les plus vigoureux. Et il en va ainsi dans d’autres domaines.
Bien entendu, pour que les faits soient ainsi tordus, triturés, dénaturés, il y a clairement ceux qui ne savent pas compter. Mais il y a aussi ceux sur qui on ne peut pas compter parce que leur regard ne cherche pas les faits, mais ce qu’ils ont souhaité voir ; l’intention est alors de faire du bruit, du "buzz" comme l’on dit, pour se griser de l’importance que l’on donne aux choses, même si elles sont futiles. Et cela est facile.

   

   

Dans ce monde qui vient, le micro est tendu à chacun et chacun devient ainsi expert de tout, chacun a ainsi droit "à son quart d’heure de gloire" pour reprendre un auteur célèbre. Comme l’a analysé un philosophe contemporain, c’est là l’un des signes de l’ère du vide dans laquelle nous sommes entrés : un monde plein oui, mais plein de vide. Alors si plutôt qu’entrer dans un mois de "faits vrillés", nous entrions dans un mois de vérité à faire ; de vérité à faire sur soi-même, sur son lien aux autres et pourquoi pas, à Dieu. Pour cela, prenons, reprenons en main la Parole de vérité, la Parole de Dieu.
Qu’elle nous conduise au "fait du Christ" qui ne nous est pas donné pour faire le "buzz", mais pour faire le bien. Pour faire le bien, ce bien qui ne fait pas de bruit loin du bruit qui ne fait pas de bien.
(Saint François de Sales)

† Vincent Jordy
Évêque de Saint-Claude

   
OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet