Récollection "Dieu parle au coeur du silence" - 29 mai 2018

Après la journée de formation du  du 8 mars dernier nous offrant de réfléchir à la communication possible avec les personnes qui ne disposent plus du langage, la pastorale diocésaine de la santé proposait ce mardi 29 mai de continuer cette réflexion, mais sous forme de récollection spirituelle. 

Photos © Pierre Compagnon

Une centaine de personnes s’étaient inscrites venant de tout le diocèse pour rencontrer Dieu ayant encore bien l’habitude de parler au cœur du silence ! Le matin, le P. Armand ATHIAS, animateur de la journée, a tenté d’approfondir  l’extrême révélation du visage de Dieu  que le Christ mourant d’asphyxie sur la croix avait laissé transparaître en quelques syllabes prononcées. Au cœur du silence du premier vendredi saint de l’histoire, en lien avec la prière séculaire des psaumes 21, 30 ou 62, les évangélistes nous ont offert la Bonne Nouvelle exprimant ainsi la vérité de son être. Le silence de Dieu le Père ce jour-là, réduit à être sans voix par sa Parole que les hommes ont voulu volontairement faire taire, était parlant. Que pouvait-il dire en voyant son Fils bien-aimé tué par ses fils bien-aimés ? Les quelques syllabes cueillies près d’un mourant peuvent tellement être parlantes si, avec d’autres, nous prenons le temps de bien les entendre, en lien avec l’Ecriture !

En l’Eucharistie de fin de matinée, le Père nous ré/offrait silencieusement la présence de cette Parole faite chair qu’il avait re/suscitée pour nous et nous offrait en nourriture….

 

L’après-midi nous a replongé dans l’ancien testament, avec la manière dont le prophète Elie a fait l’expérience, dans sa propre vie du visage de Dieu se révélant au cœur du silence (1 R 18-19) . Lui, le passionné de Dieu, sans que Dieu ne lui demande quelque chose, avait voulu défier les prêtres de Baal et les égorger croyant manifester ainsi la grandeur de Yahwé. La tentation est toujours grande de vouloir montrer que son Dieu est plus fort que les autres dieux. Il lui faudra passer par l’expérience de la déprime et par un retour à la base de sa foi (le mont Sinaï) pour découvrir que Dieu ne se révèle pas dans le spectaculaire ou dans le feu, mais dans le murmure de la brise du soir, dans « la voix d’un silence pénétrant » ! Vivre dans l’Esprit de la pastorale de la santé n’est pas de chercher ce qu’il faut dire pour convertir tout le monde. C’est d’abord  vivre une présence qui signifie combien il n’y a pas de plus grand amour que de donner un peu de temps, de sourire, de regard, à ceux que l’on rencontre, même et surtout s’ils ne peuvent plus s’exprimer….

Esprit de vérité, brise du Seigneur, passe dans nos cœurs….

N.B. Merci à toutes les personnes qui ont organisées matériellement ce beau moment de convivialité que fut le repas de midi à la salle St-Roch ! Dieu parle aussi à travers ces gestes silencieux du service…


 P.Armand Athias

 

 

OK

Agenda diocésain

Voir tous les évènements...

Annuaire diocésain MouvementsHoraires des messes

La reproduction totale ou partielle de ce site internet est formellement interdite, sur quelque support que ce soit, sans notre accord express - Tous droits réservés 2014 - Réalisation : Elfinet